Accueil / Hi-tech, informatique et technologie / Cartes à collectionner, courses hippiques : quels sont les NFT qui vont décoller ?
course hippique

Cartes à collectionner, courses hippiques : quels sont les NFT qui vont décoller ?

Les NFT ou jetons non fongibles, on en entend de plus en plus parler sur Internet et les chiffres annoncés pour certains de ces produits virtuels atteignent déjà des sommets. Bien que les NFT existent depuis plusieurs années, c’est en 2021 que la pratique a explosé pour se décliner dans des milliers de projets, certains étant légitimes, d’autres un peu moins.

Dans cet article, nous évoquons le cas de Sorare, plateforme de cartes à collectionner en manque de qualification juridique, mais aussi des divers sites de courses hippiques, virtuelles comme réelles, qui vont bientôt définir la face des courses de chevaux.

Sorare, la success-story sous les feux des autorités des jeux

Sorare est une plateforme qui cartonne avec un vieux concept comme le monde, remixé à la sauce web3. Sur Sorare, il s’agit d’acheter des cartes de footballeurs et de voir leur prix monter ou descendre selon les performances de ce joueur de foot. Le concept rappelle un peu les cartes Panini de notre enfance, même si aujourd’hui, les cartes sont virtuelles et le propriétaire possède un certificat d’authenticité forgé dans la blockchain.

On pourrait croire à un passe-temps innocent, mais Sorare génère beaucoup d’argent, car ses cartes à collectionner se monnayent à prix d’or. Pour le moment, c’est la carte d’Erling Haaland qui a coûté à son propriétaire la somme de 650 000 €.

Avec de telles sommes, il n’a pas fallu longtemps pour que l’ANJ, l’Autorité Nationale des Jeux, vienne mettre son nez dans les affaires de Sorare et pour cause : le site n’est pas encore classé comme site de jeux d’argent et reste ouvert aux mineurs. Les utilisateurs de la plateforme restent dans l’attente d’une décision, car si Sorare devenait un site de jeu d’argent, il serait interdit aux mineurs et subirait une fiscalité plus importante.

Cartes à collectionner

Courses hippiques, le futur sera virtuel

Les NFT s’étendent maintenant dans le domaine des paris sportifs mais aussi des courses hippiques. Alors que ces univers étaient jusque-là cantonnés aux bureaux de paris et aux hippodromes, il est devenu facile d’investir dans le marché pour espérer générer des revenus toujours plus astronomiques.

Le milieu des NFT a déferlé sur le milieu des courses hippiques, avec le lancement récent de plusieurs sites qui proposent un concept un peu fou, mais diablement innovant. Avec le site Zed Run par exemple, vous pouvez acheter un cheval virtuel sur la plateforme de NFT OpenSea pour des prix qui oscillent entre des centaines d’euros et plusieurs centaines de milliers d’euros.

Le but est de faire courir ce cheval dans des courses virtuelles dont l’issue est paramétrée par la blockchain et par le “pedigree” de votre coureur, car tous les chevaux ont des capacités propres. Comme pour d’autres NFT, les enjeux sont énormes et le nombre  d’utilisateurs de ces sites se compte en millions, car il est possible de parier sur les chevaux comme on le ferait pour un quelconque site de courses hippiques.

Dans le milieu toujours mouvant des NFT, de nombreuses opportunités sont à prendre mais si une solide connaissance du marché s’impose pour éviter de tomber dans les projets douteux et les arnaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.