Accueil / Immobilier, achat et location / Hausse des prix et optimisme pour le marché immobilier français en 2021
immobilier français

Hausse des prix et optimisme pour le marché immobilier français en 2021

Les prix de l’immobilier continuent d’augmenter malgré une année instable sur le marché immobilier français

Malgré la pandémie et les multiples blocages qui ont apporté de l’incertitude à de nombreuses industries, le marché immobilier français a bien résisté. Des données récentes montrent que les prix ont continué d’augmenter dans toute la France – en fait, les prix de l’immobilier ont augmenté dans 100 % des villes françaises – et les agents immobiliers se disent optimistes quant à la poursuite de la hausse de la demande en 2021.

Les prix de l’immobilier français ont triplé

Non seulement les prix de l’immobilier ont augmenté dans toutes les grandes villes françaises cette année (les localités de plus de 100 000 habitants), mais selon L’Apporteur d’Immo, expert en estimation immobilière en ligne, le prix moyen d’un bien immobilier en France a presque triplé au cours des 25 dernières années. L’Apporteur d’Immo a constaté qu’en 1995, le coût moyen d’un logement en France était de 1 056 €/m2, qu’il est passé à 2 700 € en 2019, avant de remonter à 2 807 € en 2020.

À Paris, la trajectoire ascendante est encore plus étonnante. Le coût moyen d’un mètre carré dans la capitale a été multiplié par cinq en 25 ans, passant de 2 478 euros en 1995 à 10 700 euros cette année.

La croissance a été particulièrement forte dans d’autres villes également. Au cours de la dernière décennie, les prix à Nantes ont presque doublé, avec une augmentation significative au cours des quatre dernières années. Cela n’est peut-être pas surprenant, puisque Nantes a été élue deuxième meilleure ville de France pour la deuxième année consécutive. Les habitants ont salué le niveau d’emploi élevé, la qualité de vie et le faible coût de la vie dans la ville de Loire-Atlantique.

Au cours de l’année 2020, les prix de l’immobilier sont restés à un niveau impressionnant, malgré la fermeture des agences immobilières et l’interdiction de visiter les propriétés pendant le premier confinement. Selon le récent rapport des Notaires de France, les prix des maisons ont augmenté de 4,2 % et ceux des appartements de 6,5 %, et la demande a également continué à augmenter, bien que (sans surprise) pas tout à fait au même rythme qu’en 2019.

prix du marché immobilier

Pourquoi les prix ont augmenté ?

En bref, l’accélération des prix de l’immobilier en 2020 peut être attribuée en grande partie à la demande continue d’accession à la propriété, et à un manque d’offres sur le marché français. Les mises en chantier de logements neufs ont diminué en 2020 de 32%, ne permettant pas de d’augmenter l’offre.

L’augmentation des prix n’est pas uniforme selon les zones. Le confinement à inciter de nombreux foyers à quitter les centres villes pour s’installer dans des zones offrant plus d’espace et une meilleure qualité de vie – c’est peut-être la raison pour laquelle les propriétés en périphérie des villes ont augmenté plus rapidement que celles au centre, une tendance inhabituelle.

Les taux d’emprunt historiquement bas et la ruée des ressortissants britanniques qui essaient d’acheter des bien en France avant le Brexit ont également contribuer à la hausse des prix.

Bien que les transactions se soient pratiquement arrêtées pendant le premier confinement, L’Apporteur d’Immo a constaté qu’après la levée des restrictions, il y a eu une énorme demande refoulée qui a vu les agents immobiliers inondés de demandes, les acheteurs et les vendeurs se rattrapant. Depuis lors, le nombre de transactions est revenu à un niveau identique à celui de 2019.

Comment se présente l’année 2021 ?

Même avec la menace persistante de Covid-19, il semble que les prix continueront à augmenter en 2021, tout comme le nombre de transactions immobilières. L’Apporteur d’Immo se dit optimiste. Tous les indicateurs macroéconomiques sont au vert : taux d’intérêt bas, augmentation de la population, exode des centres villes vers les villes périphériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *