Accueil / Santé, médecine et paramédical / Stress et anxiété : quelles approches pour une meilleure santé ?

Stress et anxiété : quelles approches pour une meilleure santé ?

Chacun d’entre nous s’est déjà senti stressé et anxieux. Pour des broutilles ou pour plus grave. Une situation génante au travail, un conflit, des problèmes financiers, une dispute avec son partenaire ou même sans aucune explication particulière bien définie, le stress peut faire irruption dans notre vie à tout moment et en devenir partie intégrante – ce qu’on appelle le stress chronique.  On se laisse emporter par un torrent de pensées négatives qui influencent notre corps et notre mental : notre cœur bat plus rapidement, notre souffle se coupe, nos mains deviennent moittes, on a la boule au ventre… Le stress est alors l’antonyme du confort et du bien-être.

Physiologiquement, en cas de stress, l’amygdale dans le cerveau va activer l’hypophyse qui relâchera des hormones en direction des glandes surrénales au-dessus des reins, qui elles-mêmes vont libérer des hormones telles que le cortisol ou l’adrénaline, et qui vont agir sur différents tissus du corps. Le stress aurait même un effet qui apporterait des modifications dans l’expression de nos gènes. De nombreuses études en épigénétique sont actuellement en cours pour essayer de mieux comprendre l’impact du stress sur notre génétique.

Des méthodes éprouvées pour lutter contre le stress

Le stress touche chacun d’entre nous, à petite ou grande fréquence, et il diminue notre qualité de vie en influençant notre métabolisme ainsi que notre santé mentale. L’Organisation mondiale de la Santé le définit comme le mal de notre siècle. Alors, comment réduire notre stress de manière naturelle ? Voici quelques approches faciles à adopter et qui ont fait leurs preuves face au stress et à l’anxiété.

Mieux comprendre le déclencheur de notre stress : pour beaucoup d’entre nous, lorsque l’on se sent stressé, on essaye plutôt de se penser à des choses plus positives pour se changer l’esprit que de se demander quelle est la source de ce stress. Pourtant, en se demandant d’où il vient, on a plus de chances de comprendre ses mécanismes d’action. Le stress est souvent lié à la peur et à l’incertitude du futur, ce que l’on devrait apprendre à tolérer petit à petit afin de pouvoir s’en débarrasser. Identifier la cause du stress, c’est déjà un pas immense qui permettra de relativiser et de prendre des décisions adéquates.      

Cohérence cardiaque & méditation : on peut la pratiquer grâce à un exercice de respiration d’une efficacité redoutable, qui régule toutes les fonctions de l’organisme et particulièrement la fréquence cardiaque. L’exercice consiste à prendre de l’air en inspirant par le nez sur cinq secondes et à expirer sur cinq secondes également, cela durant cinq minutes. Cela permet de se concentrer sur sa respiration et de la contrôler afin de réduire son stress et son anxiété. Le cœur a la capacité de s’adapter à son environnement en accélérant ou en ralentissant ses battements, ce qu’on appelle variabilité cardiaque. Cet exercice constitue une technique physiologique très fameuse de contrôle du stress. Au bout de 3 respirations on sent déjà un mieux être notoire.

yoga anti stress

Grâce à un système nerveux complexe, le cœur et le cerveau sont directement liés et s’influencent l’un l’autre. Ainsi, en régulant son rythme cardiaque, on permet au cœur d’envoyer des messages positifs au cerveau, ce qui réduit l’état de stress. Le système nerveux autonome de notre corps est composé d’un système sympathique, le fight or flight système, et le système parasympathique, lié à la relaxation et à la récupération. L’équilibre entre ces deux systèmes améliore notre santé. La respiration quant à elle influence aussi bien le système sympathique par l’inspiration que le parasympathique par l’expiration, ce qui démontre bien qu’elle permet de contrôler le système nerveux autonome. Les sportifs ou les joueurs de poker ont depuis longtemps adopté la séance de respiration pour améliorer concentration et performances avant un tournoi.

De plus, avec cet exercice, on parle également de résonnance respiratoire, puisqu’avec ce rythme de six respirations par minute, on atteint une fréquence respiratoire de 0.1 Hertz, qui apparaît comme étant la fréquence de nombreux biorythmes dans notre corps. C’est beaucoup sur la respiration que repose la méditation qui permet comme on le sait désormais, des guérisons spectaculaires en très peu de temps. 

Yoga : Plusieurs études démontrent formellement que le yoga peut réduire l’impact du stress chronique et qu’il peut également être très utile pour soulager l’anxiété et la dépression. L’un des principaux avantages du yoga est qu’il active le système nerveux parasympathique, qui est le système de relaxation du corps. Dans cet état, le corps utilise son énergie pour guérir, récupérer et digérer. Par conséquence, le système immunitaire et le bien-être général du corps et de l’esprit s’améliorent. En plus d’activer le système nerveux parasympathique, le yoga permet également d’accéder à une force intérieure et à un calme qui permettent de faire face aux inévitables facteurs de stress, de peurs et de frustrations de la vie. A vos tapis pour au moins quinze minutes de yoga par jour ou même trois si vous êtes au bureau – les résultats sont tangibles très très vite!

Plantes adaptogènes : Ce sont des plantes qui vont directement agir sur les glandes surrénales, via l’axe hypothalamus-hypophyse-surrénales du cerveau. Elles permettent de réduire le stress métabolique sans action spécifique sur tel ou tel tissu de notre corps. Ce sont des plantes qui ont été grandement étudiées, et qui sont utilisées dans le monde entier et ce depuis la nuit des temps en médecine traditionelle, telle que l’ayurvéda en Inde. Les plantes adaptogènes renforcent et protègent le corps face au stress, tout en respectant l’équilibre du corps. Leur effet est doux et s’inscrit sur la durée. Parmi ces plantes et parmi les plus fameuses, on trouve l’Ashwagandha ou encore le Ginseng.