Accueil / Assurance, assistance et mutuelle / Assurances pour loyer impayé : pourquoi s’assurer contre le squat ?
assurance loyer

Assurances pour loyer impayé : pourquoi s’assurer contre le squat ?

L’investissement dans l’immobilier locatif permet de tirer des bénéfices intéressants. En principe, il suffit de mettre en location une partie de ses biens immobiliers pour profiter d’une rentabilité stable et à long terme. La plupart des propriétaires adoptent déjà des stratégies efficaces pour proposer en location la maison uniquement à des personnes fiables. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de détecter de loin les squatteurs.

Souscrire à une assurance loyer impayé

L’assurance loyer impayé figure parmi les dispositifs intéressants pour sécuriser l’investissement locatif. En souscrivant à ce type d’assurance, le propriétaire bénéficie d’une indemnisation dans le cas où le locataire refuse de payer le loyer. L’assureur procède à la régularisation des sommes impayées, tout en garantissant les procédures de recouvrement contentieux. Sachant que la dégradation locative est également couverte par l’assureur.

Si le propriétaire décide de poursuivre le locataire pour autre motif que les loyers impayés, l’assurance loyer impayé inclut une protection juridique. Plus précisément, les frais juridiques seront couverts par l’assureur. Cependant, en cas de condamnation du propriétaire, il reste le seul responsable.

assurance loyer impayé

Les conditions d’éligibilité

Chaque assurance impose ses propres conditions avant d’accepter la souscription à l’assurance loyer impayé. Toutefois, quelques règles standards sont applicables. Par exemple, le propriétaire devrait avoir des revenus d’un montant supérieur à 3 fois du coût du loyer.

A savoir que l’assurance loyer impayé ne sera pas valide si le locataire a un garant, sauf s’il est un étudiant. Assurez-vous de proposer une location de votre maison à une personne ou une famille qui a une situation professionnelle stable.

Dans le cas où vous comptez effectuer la souscription auprès de l’assureur via une enseigne immobilière, les experts en immobilier proposeront les pièces à fournir. Ils proposeront également des conseils en fonction de la situation financière du locataire.

Deux options sont possibles :

  • L’assureur vérifie les pièces du dossier. Le propriétaire fournira à l’avance les pièces nécessaires pour faire disparaître le risque de non-indemnisation en cas de sinistre. L’obtention de l’indemnisation est ainsi garantie ;
  • L’assureur impose les règles de solvabilité et annonce au propriétaire les pièces nécessaires. Les documents requis ne seront utiles qu’en cas de sinistre. En cas de non-conformité des pièces, l’assureur a le droit de refuser l’indemnisation.

Quid des déclarations de sinistre ?

Une fois souscrit à l’assurance loyer impayé, le propriétaire n’aura plus à s’inquiéter sur les loyers. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il doit rester silencieux et inactif face au retard de paiement. Vous aurez à échanger verbalement avec votre locataire sur la situation.

La déclaration de sinistre est valable après l’accumulation d’une dette de deux mois de loyers. À ce moment, le propriétaire doit délivrer un commandement écrit au locataire sur le délai de paiement des loyers impayés, sur une période de deux mois. L’assureur règle l’indemnisation si, après les 4 mois, le locataire n’arrive pas à payer ses dettes. Pendant ces périodes, le propriétaire a le droit de penser à mettre fin au contrat de bail, en respectant les périodes de préavis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *