Accueil / Développement personnel, bien-être, coach / Huiles parfumées : ce que vous devez savoir
Huiles parfumées

Huiles parfumées : ce que vous devez savoir

Bienvenue dans le monde merveilleusement parfumé de la famille olfactive. Ces huiles synthétiques sont probablement le moyen le meilleur et le moins cher de parfumer vos bougies, tout en offrant un choix pratiquement infini de parfums.

Cependant, il y a certaines choses que vous devez savoir pour les utiliser correctement. Dans cet article, vous allez donc tout savoir sur les huiles parfumées.

Pourquoi de l’huile ?

Par sa structure chimique, la paraffine est très proche de l’huile. D’ailleurs, tout comme l’huile, si vous versez de l’eau dans votre casserole de paraffine fondue, l’eau coulera au fond de la casserole et la paraffine flottera dessus (ce qui explique encore une fois pourquoi ce serait très bête d’essayer d’éteindre un feu d’huile — ou de paraffine – avec de l’eau. De plus, l’expérience vous montrera que lorsqu’au fond de votre casserole de paraffine se promène une bulle, c’est une goutte d’eau qui y est tombée.

Vous comprendrez alors qu’il est inutile d’essayer d’utiliser un parfum à base d’eau ou d’alcool dans de la paraffine, il serait perdu d’avance. Qui se ressemble s’assemble, c’est donc l’huile parfumée qu’il convient d’utiliser.

info huile parfumée

Quelle quantité à utiliser ?

Si vous parcourez des sites Internet américains ou anglais où des bougies artisanales sont en vente, vous rencontrerez des mots comme « Triples bougies parfumées » à chaque coin de rue, des bougies littéralement parfumées trois fois.

Cela signifie que l’artisan a utilisé trois fois la « norme » utilisée dans l’industrie. Cette norme est de 0,5 oz (once) [1 once = 28,3 grammes] de FO par livre (1 livre = 453 grammes) de paraffine.

Ainsi, dans le cas de « trois bougies parfumées », 1,5 oz (42,5 grammes) de FOa été ajoutée à une livre de paraffine.

C’est beaucoup, et c’est à peu près tout ce que la paraffine peut gérer (en règle générale, 3 % d’huile est un maximum).

Si vous allez au-delà, vous risquez de voir votre cache-bougie avec un effet « flocon de neige » (un effet appelé marbrure, en anglais). En fait, cet effet est souvent recherché, car il peut être assez esthétique. Si vous voulez l’essayer, utilisez de préférence de l’huile de paraffine, qui est beaucoup moins chère que votre précieuse FO.

Évidemment, vous risquez aussi de vous retrouver, en cas de surdosage, avec une bougie qui « suinte » l’huile de tous ses pores ! Si c’est le cas, rien n’est gaspillé : frottez-le soigneusement avec du papier absorbant pendant quelques jours. Après 3 ou 4 jours, il devrait avoir fini de transpirer et est (en principe) tout à fait utilisable.

Point d’ignition : c’est quoi ?

Toute huile a un point d’éclair (PI) (FP – Flash Point), c’est-à-dire une température au-dessus de laquelle elle s’enflamme. Le FO aussi !

De plus, un FO contient souvent près de 50 produits chimiques différents qui font varier ce point d’allumage (tous les OF n’ont pas le même point d’allumage, ce qui ne facilite pas le fonctionnement). Par exemple :

  • Cerise noire — PI : 130 °F (54,5 °C)
  • Oranges pressées — PI : 165 °F (73,9 °C)
  • IslandTango— PI : 195 °F (90,5 °C)
  • Water Blossom Ivy—PI: 210 °F (98.9 °C)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *