Accueil / Développement, code et webmarketing / Comment créer un multi-domaine ?

Comment créer un multi-domaine ?

Le multi-domaine est une architecture web dans laquelle plusieurs adresses internet sont regroupées ou mises en relation pour un objectif spécifique. Il est très pratique pour les entreprises qui souhaitent gérer de façon optimale leur activité en ligne. Mais, comment faut-il le mettre en place pour en tirer réellement profit ? Quelle est la marche à suivre ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce guide pratique.

Choisir de préférence une offre d’hébergement multi-domaine

Pour mener à bien votre projet de création de multi-domaine, vous devez choisir une offre d’hébergement qui est compatible avec ce type d’architecture. Il vous faudra donc souscrire un hébergement multi-domaine. Comme son nom l’indique, ce type d’hébergement permet aux entreprises de mettre en ligne plusieurs sites sur un même espace serveur. Cette offre est disponible actuellement auprès de l’hébergeur web français OVHcloud et chez d’autres prestataires français. Elle présente plusieurs avantages pratiques.

Un espace disque unique pour tous vos sites

Lorsque vous souscrivez à un hébergement multisite, le fournisseur vous alloue un espace disque global et unique sur un serveur mutualisé ou dédié selon l’envergure de vos besoins. Ainsi, vous êtes libre de répartir cet espace disque comme bon vous semble entre vos différents sites web. Par exemple, si vous possédez plusieurs sites vitrine, vous pouvez diviser l’espace serveur de manière à ce que la plateforme dont les besoins en ressources sont les plus élevés bénéficie d’un espace de stockage plus grand que les autres.

Cette formule d’hébergement vous permet de maîtriser vos coûts et de ne pas dépenser inutilement pour louer plusieurs espaces disque que vous n’utiliserez pas de manière optimale.

Un hébergement unique à gérer

Avec un hébergement multi-domaine, vous avez affaire à un seul fournisseur. À partir de votre dashboard unique, vous pouvez avoir une vue globale de tous vos sites qui partagent le même hébergement. Certaines tâches telles que l’ajout d’un nouveau domaine, l’accès aux bases de données, la définition des paramètres de fonctionnement peuvent être réalisées rapidement en quelques clics. Ainsi, vous gagnez du temps et évitez le stress lié à la gestion active de plusieurs hébergements (dates d’expiration différentes, problèmes de codes d’accès, pannes techniques, services clients non réactifs…).

À noter : des noms de domaines disponibles chez différents registrars peuvent être mis ensemble dans le cadre d’un hébergement multi-domaine.

hébergement multi-domaine

Le multi-domaine pour gérer votre activité

Le multi-domaine permet aux entreprises de gérer leur activité en ligne sans se disperser sur les tâches techniques ayant trait à l’hébergement web. Pour l’implémenter, il faut choisir entre la création de répertoires et la mise en place de sous-domaines. Chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients. Voici le point ci-dessous.

Avoir plusieurs noms de domaine pour votre activité

Pour mettre en place un multi-domaine, il est possible de créer un NDD pour chaque sous-activité que mène l’entreprise et de les mettre ensemble sur un même hébergement (donc plusieurs répertoires). Cette option est pratique lorsque vous souhaitez monter un site web entièrement indépendant pour chacun de vos services. Chaque plateforme aura alors un nom de domaine propre à lui.

Toutefois, cette solution est quelque peu fastidieuse, car il faut travailler séparément le référencement des sites du multi-domaine pour qu’ils puissent apparaître en bonne position sur Google. La rédaction des contenus dans ce type d’architecture peut également être très contraignante.

Pour cela, une solution beaucoup plus pratique consiste à mettre en place un seul site principal, puis à placer des redirections 301 sur tous les noms de domaines annexes. Ainsi, chaque sous-activité ou chaque offre de l’entreprise aura son adresse internet qui redirigera vers le site principal de l’entreprise. Si vous optez pour cette solution, veillez tout de même à ce que votre plateforme principale prenne en compte réellement tous les aspects de votre activité.

Vous pouvez aussi choisir l’option des redirections si vous souhaitez transférer le Jus SEO d’un nom de domaine expiré que vous avez récupéré vers votre site web principal.

Une autre technique consiste à paramétrer les nameservers de vos différents noms de domaines de manière à ce qu’ils soient tous dirigés vers un seul répertoire. Mais attention, cette manœuvre n’est possible que si les NDD ne sont pas différents (c’est-à-dire que la différence se trouve uniquement au niveau des extensions).

Exemple :

  • monactivite.com (site principal)
  • monactivite.net
  • monactivite.ch
  • monactivite.info

extensions sites internet

Avoir un seul nom de domaine avec des sous-domaines

Un sous-domaine est une section d’un site web. Il partage le même hébergement que la plateforme mère, mais possède un dossier dédié. Il intègre ses propres modules et peut donc tourner sur un CMS différent de celui de la plateforme principale. En reprenant notre exemple précédent, un sous-domaine du site principal monactivité.com peut-être : fr.monactivite.com ou ch.monactivite.com. Un site web peut avoir une multitude de sous-domaines à la fois. Le nombre exact dépend de la formule d’hébergement que vous avez choisie.

Les sous-domaines sont pratiques lorsque vous ciblez plusieurs audiences ou plusieurs zones géographiques. Vous pouvez aussi opter pour cette solution si vous voulez implémenter une nouvelle technologie sur votre plateforme sans alourdir le site principal existant : mettre en place une version mobile de votre site par exemple. Un blog et un forum peuvent également être placés en sous-domaines.

L’avantage ici, c’est que la plupart des moteurs de recherches considèrent les sous-domaines comme des sites à part entière. Par conséquent, en ayant plusieurs plateformes annexes, vous augmentez vos chances d’apparaître en bonne position dans les SERP sur vos requêtes principales (à condition de bien optimiser le référencement de tous vos sous-domaines). Il est également possible que plusieurs de vos URL s’affichent sur une même page de résultats Google pour certaines requêtes.

Que retenir sur le multi-domaine ?

Le multi-domaine est une architecture très avantageuse pour les professionnels. Mais pour le mettre en place, chaque entreprise doit tenir compte de ses besoins spécifiques. Souhaitez-vous simplement lier votre plateforme principale avec plusieurs noms de domaine que vous avez acquis dans le cadre de votre stratégie digitale ? Dans ce cas, l’option des redirections 301 vous convient parfaitement. Par contre, pour lancer un blog d’entreprise, une nouvelle marque, ou plusieurs versions linguistiques d’un site complexe, il faudra créer des sous-domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *