Accueil / Aide à domicile et services / Insectes nuisibles et indésirables à domicile : la loi Elan et les autres solutions pour les éviter !

Insectes nuisibles et indésirables à domicile : la loi Elan et les autres solutions pour les éviter !

Punaises de lit, rats, cafards, puces, blattes, etc. ces insectes ternissent largement à l’attrait d’un bien immobilier. Et pourtant, plus de 92 % des Français ont avoué déjà rencontrer au moins un de ces insectes ou rongeurs dans leur foyer. Les statistiques démontrent elles-mêmes qu’en France un logement sur 4 est infesté par ces animaux nuisibles ou indésirables.

Au fil des années, la propagation des bestioles désagréables se voit cependant évoluer. La location à court terme (hôtel, B & B, appartement de vacances, etc.) et la multiplication du nombre de voyages sont les principales raisons de cette invasion importante sur plusieurs régions de l’Hexagone. Pour lutter efficacement contre ces nuisibles, il s’avérera donc essentiel de miser sur des solutions efficaces et pertinentes ! En effet, sans une bonne prise en charge, la présence constante de ces petites bestioles dans son habitat aura des impacts négatifs sur la santé des habitants (allergies, fièvre typhoïde, salmonellose, dysenterie, etc.) et créera même des dégâts importants (ronger les câbles électriques, fils de ménages, etc.).

L’équipe de la rédaction a donc décidé de se concentrer sur ce sujet pour permettre à tous nos chers lecteurs d’adopter les meilleures initiatives. L’idée sera de mettre en vigueur différents conseils et issues pour être en mesure de vivre dans un espace sans insectes indésirables ! Débrief.

Loi ELAN : une réglementation luttant positivement contre les punaises de lit

La solution la plus efficace contre les insectes de lit reste la loi ELAN qui a été instituée par l’ancien ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard. En vigueur pour tous ceux qui envisagent de faire louer une habitation, l’article 142 n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 de ce projet de loi stipule que le propriétaire d’un bien à mettre en location devra proposer un logement décent. Celui-ci ne devra aucunement faire apparaître des risques de manifestes quelconques pouvant avoir des conséquences négatives sur la santé physique et la sécurité du futur occupant. La présence d’espèces nuisibles et insectes indésirables sera un critère éliminatoire pour la mise en location. De même, le bien devra disposer d’un minimum de performance énergétique et avoir des composants lui rendant conforme en tant qu’habitation. 

Comptant parmi les critères de décence obligatoire pour qu’une habitation soit valide à la mise en location, la lutte anti-nuisible permet à tous les locataires d’être garanties d’avoir un logement sans parasites et espèces nuisibles. En outre, le bailleur sera donc tenu d’entreprendre le nécessaire pour disposer d’un logement «  sans bestioles nocives » avant le lancement des annonces de locations. Seul un diagnostic au préalable, effectué par un professionnel dans le domaine à l’image de https://www.k-global.fr/, fera office de preuve que l’immobilier est bien net au déménagement du locataire. À faire en présence du propriétaire et du locataire potentiel, cette démarche permettra à tous les deux de se garantir d’un bien suivant les dispositions en vigueur.

Si les contrôles démontrent la présence d’insectes nuisibles et indésirables, le bailleur supportera les différents frais rattachés à la désinsectisation avant l’entrée du nouveau locataire. Dans le cas où le bien immobilier loué fait face à une infestation seulement après le déménagement du nouvel habitant, tous les frais de prise en charge seront divisés entre le bailleur et l’occupant. Les deux acteurs pourront par la suite se mettre d’accord sur les tarifs pour la mise en place d’un contrôle annuel de tous risques d’infestations. Cette initiative permettra de s’assurer d’un logement hors de toutes potentielles invasions !

Les solutions pour un logement déjà infesté

Si une fois le locataire déjà installé remarque la présence de nuisibles au sein de son bail, il devra directement faire part de sa découverte au propriétaire pour une lutte rapide. L’objectif sera en effet d’éviter la prolifération excessive de ces bêtes qui se fait très rapidement sur l’ensemble de l’espace de vie. Si l’invasion est conséquente, la seule solution sera de passer par l’étape de la dératisation, la désinfection ou encore la désinsectisation.

Les spécialistes dans le secteur sauront vous proposer des solutions adaptées à votre situation, sans que cela n’impacte sur votre environnement de vie. Un suivi est également proposé par les professionnels dans le domaine à la suite de toute intervention effectuée.

D’un côté, en cas de petit envahissement, vous pourriez avoir recours à d’autres solutions simples, mais aussi très efficaces. Pour commencer, bien que la présence de punaise de lits, cafards ou rongeurs n’est pas synonyme de la malpropreté au sein de votre logement, il sera primordial de directement faire le grand ménage. N’hésitez pas à passer l’aspirateur dans l’ensemble de la maison sans oublier les recoins et de mettre à laver à la vapeur tous vos linges de lit et vêtements entre 110 et 180 ° C.

En plus de la propreté, vous pourriez aussi vous débrouiller seul dans la lutte d’une invasion minime à partir de l’usage de produit adapté à cet effet pouvant être trouvé sur https://www.viginuisible.fr/. Disponibles sous toutes les formes et usages, tous les types de produits pour des prises en charge différentes (punaises de lit, cafards, souris, rats…) peuvent y être acquis en détail ou en pack selon les besoins !