Accueil / Santé, médecine et paramédical / Quelles sont les raisons du symptôme main-pied pendant une chimiothérapie ?
chimiothérapie

Quelles sont les raisons du symptôme main-pied pendant une chimiothérapie ?

Pendant le traitement de la chimiothérapie et bien souvent longtemps après, se développe le syndrome main-pied. Vous trouverez ci-dessous, quelle en est la cause ? Que faire avant de commencer le traitement et après son terme lorsque ces fourmillements ne disparaissent pas.

Les effets secondaires provoqués par les chimiothérapies sont nombreux. Les personnes traitées par certains de ces traitements ressentent des fourmillements, des douleurs ou de l’hypersensibilité. Elles peuvent aussi voir apparaître des gonflements, des rougeurs, des crevasses et des ampoules dans les mains et dans les pieds. En effet, ces traitements anticancéreux prescrits fragilisent les petits vaisseaux sanguins au niveau de la peau des pieds et des mains provoquant une réaction inflammatoire.

Quelles sont les médecines douces efficaces contre le syndrome main-pied ?

Les médecines douces sont nombreuses, nous en retiendrons uniquement deux pour lutter contre le syndrome main-pied : la réflexologie et l’acupuncture. Il existe d’autres spécialités qui peuvent avoir de bons effets sur certains patients et pas sur d’autres, il s’agit de l’ostéopathie, la chiropractie, la sophrologie, l’hypnose… La réflexologie est basée sur la stimulation de points réflexes au niveau des pieds, des mains, des oreilles et du visage. En ce qui concerne le syndrome main-pied, le réflexologue agit sur les pieds et les mains en apaisant le corps. Sur chaque pied correspond une partie du corps ou un organe à calmer. Quant aux mains, elles sont massées par le professionnel afin d’en activer les points réflexes. L’acupuncture est une médecine douce qui la plupart du temps soulage le patient. Il est conseillé de commencer les séances avant la première chimio, puis après chaque chimiothérapie. L’effet se montre souvent spectaculaire. Après chaque séance, si les mains et les pieds fourmillaient abondamment, ceux-ci disparaissent très rapidement. Une séance dure de 30 à 45 minutes. Les montres Rolex Datejust chez Chronext permettent au praticien de suivre la durée d’une séance. une chimiothérapie

Quels sont les soins personnels à adopter ?

Avant de commencer une thérapie ciblée qui provoque le syndrome main-pied, consultez une pédicure est conseillée. Elle retire les callosités afin de limiter les manifestations de ce syndrome. Toujours avant de débuter une chimiothérapie, il est nécessaire d’appliquer une couche épaisse de crème hydratante sur les ongles, les mains, les pieds plusieurs fois par jour. Lorsque les soignants savent que le traitement provoque le syndrome main-pied, généralement, ils remettent au patient des gants et des pantoufles réfrigérées à porter pendant chaque cure. En fonction de l’intensité des symptômes, l’oncologue peut prescrire de la vitamine B6, des anti-inflammatoires, des antalgiques, voire même des corticoïdes. Enfin, un traitement homéopathique prescrit par un homéopathe peut soulager les divers symptômes dans le cas de rougeurs avec brûlures, de fissures au niveau des doigts ou d’une peau épaisse et sèche. Pendant toute la durée du traitement, il est conseillé d’utiliser un savon surgras et d’éviter les chaussures, les vêtements, les bijoux qui serrent et de s’exposer au soleil.

Si le syndrome main-pied est un effet secondaire récurrent de nombreuses chimiothérapies, il existe cependant différents moyens d’en soulager les gênes et les douleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *