Accueil / Tourisme, voyage, circuit et séjour / Voyage à Madagascar : des Tsingy de bemaraha à l’allée des baobabs

Voyage à Madagascar : des Tsingy de bemaraha à l’allée des baobabs

Renfermant de nombreux trésors, Madagascar est un pays connu aussi sous le nom de l’île rouge. Elle dispose de magnifiques endroits ainsi que de différentes cultures à découvrir. Dans cet article, découvrez la beauté de la région Ouest de ce lieu exceptionnel. Depuis la capitale de Madagascar, les circuits touristiques de l’Ouest vous permettront de découvrir les principaux atouts de cette région. A la clé, la visite des Tsingy de Bemaraha et la majestueuse allée des Baobab.

Explorez les Tsingy de Bemaraha pour une aventure inédite

La découverte des Tsingy de Bemaraha est une étape incontournable de votre circuit touristique. Aussi connus sous le nom de « la cathédrale de calcaires », ces pierres sont de véritables joyaux de la façade ouest de la Grande île. Connu comme l’une des plus grandes aires protégées de Madagascar, le parc national Tsingy de Bemaraha fut classé patrimoine naturel mondial de l’UNESCO en 1990. Cette succession de vagues minérales propose de grandes randonnées spectaculaires : escalade, passage par des ponts suspendus afin d’atteindre ses belvédères offrant de spectaculaires vues, descentes dans d’étroits conduits.

Les particularités de la végétation qui s’acharne à survivre dans cet univers minéral, tels que les ramifications et les racines qui s’insinuent entre les roches sur des dizaines de mètres, constitueront des curiosités pour vous. La faune de cette région comme les grenouilles, les petits mammifères, les oiseaux, sans oublier les lémuriens viendra agrémenter vos visites et procurer un agréable souvenir qui restera dans vos mémoires à jamais. Tous ces éléments sont garantie introuvable nulle part ailleurs.

Le point de départ principal pour accéder aux Tsingy est le village de Bekopaka. Pour s’y rendre, il est possible d’emprunter une voiture tout terrain depuis la ville de Morondava pour un trajet qui durera environ 8h et deux traversées en bac, le premier sur le fleuve Tsiribihina pour environ une heure et la deuxième sur le fleuve Manambolo pour environ 10 minutes. Vous obtenez plus d’informations sur ce site. Il est aussi possible de prendre la voie aérienne sur la piste d’aviation à 10 km du village de Bekopaka par avion privée.

Coucher de soleil dans l'allée des baobabs à Morondava

L’allée des Baobabs : un site hors du commun à Madagascar !

L’allée des Baobabs ou avenue des baobabs se caractérise par un groupe de baobabs bordant la route de terre entre Morondava et Belo-sur-Tsiribihina. Des emplacements également situés dans la région du Menabe à l’Ouest de Madagascar. Classée comme zone protégée depuis l’année 2007, l’allée des Baobabs est l’un des sites les plus visités de la région de Madagascar. Cet ensemble spectaculaire constitue une attraction touristique de référence, bien connue dans le monde entier.

Alliant mythes et beauté, un baobab sacré se distingue parmi ceux qui bordent la piste. Les locaux y viennent fréquemment pour y déposer des offrandes et faire honneur à leurs ancêtres. Selon les légendes, les dieux n’appréciant pas la fierté démesurée des baobabs décidèrent de les planter à l’envers, en mettant les racines en l’air. Vous y verrez également des baobabs dit amoureux, qui selon les croyances peuvent porter chance aux couples visiteurs.

Bordée par une douzaine d’arbres de plus de 30 mètres de hauteur, de l’espèce Andansonia grandirieri, endémique de Madagascar, l’allée représente un héritage des forêts tropicales denses qui ont prospéré à Madagascar. Ces baobabs sont âgés de 800 ans, connus localement sous le nom de Renala ou Reniala c’est-à-dire « mère de la forêt ». Lors du coucher de soleil, les couleurs aperçues à l’arrière de ces arbres géants, offrent un spectacle d’exception.

Trois possibilités s’offrent à ceux qui souhaite rejoindre ce site unique en son genre et profiter de ce spectacle naturel dont :

  • Par voie aérienne: Il est possible de prendre un vol depuis la capitale pour atterrir dans la ville de Morondava. Le voyage durera environ une heure pour y arriver. Une fois à destination, l’emprunt de la route nationale 35 en voiture sur une vingtaine de kilomètres puis emprunter la route secondaire de 7 km en direction de Belo-sur-Tsiribihina.
  • Par la route: En partance de la capitale, parcourir 680 km à bord d’une auto sera nécessaire pour atteindre la ville de Morondava. Le trajet sera long pour ce périple. D’Antananarivo à Morondava, il sera indispensable de longer la ville d’Antsirabe, de Miandrivazo, et de Malainbandy. Une fois à Morondava, il ne reste plus qu’à franchir la piste pour enfin l’allée des Baobabs.
  • Par la route et le fleuve Tsiribihina :  La descente du fleuve Tsiribihina en chaland ou en pirogue traditionnel pouvant se faire depuis Miandrivazo. Par cette navigation, vous pouvez également profiter de la vie du fleuve, de son environnement humain comme naturel. Il est aussi possible d’emprunter le fleuve Manambolo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *