Accueil / Cuisine, gastronomie et boisson / Cuisine : pourquoi préférer le colorant alimentaire en poudre ?

Cuisine : pourquoi préférer le colorant alimentaire en poudre ?

Envie de donner des couleurs à vos plats pour allier esthétique et bon goût ? Vous aurez sûrement pensé au colorant alimentaire ! Utilisable tant sur les préparations sucrées que pour les plats salés, le colorant alimentaire est un léger coup de pouce qui vous permet de profiter d’un rendu plus fantaisiste et soigné. Disponible sous différents types, le colorant alimentaire en poudre est aujourd’hui la solution pigmentée la plus courante utilisée tant en pâtisserie, qu’en boulangerie et même dans la préparation de plats gastronomiques. Retour sur les principaux attraits du colorant comestible en poudre.

Pigmentation maximale

Contrairement aux autres types de solutions de coloration que l’on retrouve sur le marché, le colorant alimentaire en poudre se distingue de par sa haute pigmentation. En effet, comme il est laissé dans sa texture brute après extraction, la poudre n’exige qu’une très petite quantité pour apporter de la couleur à vos préparations. Vous permettant ainsi de faire des économies en colorants, l’usage de colorant alimentaire en texture de poudre est tout aussi un plus majeur dans le choix du niveau de couleur désirée. Souvent avec les colorants version liquide ou en gel, il peut être complexe d’avoir une idée de la quantité qui manque pour avoir une couleur précise. Ici, à vous de rajouter au fur et à mesure selon vos préférences, en prenant soin de toujours garder la main légère !

Composer facilement ses propres couleurs

Les colorants alimentaires en poudre sont ceux qui présentent le plus souvent les 3 couleurs primaires sur le marché. Grâce à cette bonne disponibilité, les cuisiniers en quête d’authenticité se voient être parfaitement en mesure de créer leur propre nuance pour ajouter de la fantaisie et de l’originalité à leur préparation. À partir des couleurs primaires des colorants alimentaires en poudre vous pouvez donc faire des expériences en mélangeant selon vos besoins pour des couleurs secondaires uniques ! Pour vous aider dans les compositions de vos propres teintes, voici un bref récapitulatif des mélanges à faire, à personnaliser et peaufiner selon vos préférences :

  • Rouge et jaune pour avoir une teinte orange. Si vous voulez un résultat plutôt clair, choisissez une plus grande quantité de jaune par rapport au rouge et vice versa.
  • Bleu + jaune pour avoir une couleur verte. Ici encore, usez des bonnes quantités en fonction du résultat que vous souhaitez avoir. Le vert plutôt foncé sera élaboré sur une base de bleu avec un peu de jaune tandis que le vert clair nécessite  l’incorporation d’un peu de bleu sur de la poudre jaune.
  • Associez le bleu et le rouge pour disposer d’une teinte violette. Les différentes nuances de violet (lavande, mauve …) sont à concevoir en jaugeant les doses.

À vous de réaliser des recherches selon vos préférences et la couleur qui manque à votre plat !

Simple à travailler

Contrairement aux autres types de colorants alimentaires, la version en poudre est de loin celle qui est la plus simple à travailler. Pouvant être utilisée sur la majorité des préparations, la poudre que ce soit dans son incorporation que pour sa conservation n’exige aucune précaution spécifique. Des caractéristiques non négligeables qui lui permettent d’être utilisé tant dans le cadre professionnel qu’auprès des cuisines de particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.