Accueil / Auto, moto et autres véhicules / Quels sont les contrôles obligatoires dans le VGP CACES et comment le faire ?

Quels sont les contrôles obligatoires dans le VGP CACES et comment le faire ?

VGP est l’acronyme de Vérification Générale Périodique. Elle consiste à vérifier l’état général des engins de levage et de manutention (grues, chariots, tracteurs, élévateurs, etc.). Le contrôleur VGP assure la prévention des risques liés à l’utilisation des engins et des équipements de levage. Quels sont les contrôles obligatoires dans le VGP CACES ? Comment doivent-ils être effectués ?

vgp caces

VGP CACES : quels sont les contrôles obligatoires ?

La vérification générale périodique peut être comparée au contrôle technique pour une voiture ordinaire. En effet, la VGP CACES est une visite de contrôle obligatoire pour tous les engins et équipements qui servent au levage des charges (chariots), au transport en élévation des personnes (ascenseur), et à l’élévation de postes de travail. Le but est de déceler toute anomalie et dysfonctionnement susceptibles d’ébranler la sécurité et d’engendrer des accidents. 

Pour mener à bien cette mission de prévention des risques d’accidents causés par des engins de manutention, les contrôles VGP Caces se fait suivant deux étapes indispensables :

  • Le contrôle statique
  • Le contrôle dynamique

Le contrôle statique

L’état de conservation d’un chariot élévateur fait partie intégrante d’une VGP, ceci permet de vérifier l’état général de l’équipement afin de détecter les anomalies potentiellement dangereuses pour la sécurité des biens et des personnes. Le contrôle statique est aussi le contrôle des organes de sécurité du chariot élévateur :

  • Les dispositifs gérants la descente des charges
  • Le système de calage et de freinage
  • Les limiteurs d’orientation, les limiteurs de charges et les limiteurs de course.
  • Les chaînes et câbles de charges
  • Les freins

Le contrôle dynamique

À la première étape du contrôle statique, s’ajoute celle du contrôle dynamique qui a pour but de s’assurer du bon fonctionnement et de l’efficacité du chariot élévateur. Pour cela, les compartiments suivants sont passés au contrôle dans le cadre d’une VGP CACES :

  • Le déclenchement du limiteur des charges à 1.1 des charges soit une masse de 10% de plus de la capacité résiduelle du chariot
  • Le déclenchement du mouvement de renversement à 1.1 des charges soit une masse de 10% de plus de la capacité résiduelle du chariot
  • Le dispositif de contrôle de la descente des charges
  • Le contrôle des mouvements du chariot élévateur
  • L’essai des freins

Hors mis le contrôle de matériel effectué dans le cadre d’une VGP Caces, l’ensemble des documents attestant de la maintenance de l’appareil, du certificat de conformité et des vérifications générales périodiques précédents doivent être fourni au testeur.

Comment s’effectuer une VGP ?

Pour réaliser une vérification générale périodique, il faut dans un premier temps prendre rendez-vous avec un organisme agrée. Une fois le rendez-vous pris, vous recevez les coordonnées de l’inspecteur. Une fois cette étape réalisée, il faudra :

  • Mettre à la disposition du contrôleur les documents suivants : le carnet de maintenance, les notices d’instructions, le certificat de conformité. La durée de contrôle dépend de l’état et du nombre des engins.
  • Certains inspecteurs peuvent être habilités à conduire vos chariots élévateurs afin de garantir leur efficacité opérationnelle. Ils devront cependant se munir d’équipement de protection individuelle.
  • L’inspecteur peut être accompagné d’un opérateur autorisé à conduire les engins et d’un mécanicien pour accéder aux parties internes de l’engin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *