Accueil / Minceur, nutrition et alimentation / Cuisine : astuces pour commencer à cuisiner végétarien
cuisiner végétarien

Cuisine : astuces pour commencer à cuisiner végétarien

La cuisine végétarienne est remarquablement facile à apprendre et offre toutes sortes de bénéfices pour la santé. Alors que la plupart des restaurants vous coûteront de l’argent, apprendre à cuisiner vous fera économiser beaucoup plus que ce que vous aurez dépensé en mangeant au restaurant ou en achetant des surgelés. Vous mangerez ainsi plus de repas plus frais et savoureux préparés avec des ingrédients de meilleure qualité.

Au fur et à mesure que vos compétences en cuisine se développent, vous pouvez également commencer à apprécier le temps “apaisant et méditatif” que vous passerez dans votre cuisine à peaufiner vos recettes et à couper soigneusement vos ingrédients.

Il est facile de maîtriser les bases de la cuisine végétarienne. Malheureusement, de nombreux débutants ne savent pas par où commencer. C’est là que ce guide entre en jeu. Nous allons vous proposer certaines bases de la cuisine végétarienne, et vous saurez donc par où commencer pour préparer des repas onctueux.

Avant toute chose, faites attentions aux carences

Si vous vous apprêtez à suivre un régime végétarien, il faudra anticiper certaines carences en vitamines et minéraux. Les végétaux ne fabriquent pas de vitamines B12, présente généralement dans la viande. Même ainsi, de nombreuses personnes prennent la décision d’éviter tous les aliments contenant de la vitamine B12 , il est vital qu’ils complètent leur alimentation en prenant une supplémentation multivitamine, et surveillent leur niveau B12, car une carence peut avoir des conséquences dévastatrices sur la santé.

Les premiers symptômes bénins d’une carence en vitamine B12 comprennent:

  • Fatigue
  • Dépression
  • Anxiété
  • Perte d’appétit
  • Pâleur
  • Engourdissement ou picotements dans les mains et les pieds
  • Mauvaise mémoire.

devenir végétarien

Faire vos courses

Comme vous le savez, les bons repas commencent avec d’excellents ingrédients.

Les chefs avertis prennent leurs ingrédients plus au sérieux que leurs recettes. Ils savent quels agriculteurs cultivent les meilleures carottes et où acheter les meilleurs légumes verts. Les restaurants de seconde zone ne passent pas leur temps à rechercher de manière obsessionnelle les ingrédients de la plus haute qualité – d’ailleurs, ils ne comptent que sur les entreprises alimentaires pour livrer des légumes, céréales, fromages et autres viandes de base.

La qualité de votre cuisine végétarienne dépendra ainsi de la qualité des ingrédients que vous achetez. Donc, le fait de développer votre expérience en faisant les courses dépend en grande partie de l’apprentissage de la cuisine végétarienne.

Afin d’obtenir les fruits et légumes les plus frais et de la plus haute qualité, consultez votre marché de producteurs locaux. Il existe des milliers de marchés de producteurs en France. Voici le répertoire des marchés de producteurs pour vous donner une idée.

Cuisiner, avec quels légumes ?

Au fur et à mesure que vos compétences en cuisine végétarienne progressent, vous finirez par vous sentir à l’aise pour préparer vos recettes avec toutes les sortes de légumes de saison que vous trouverez . Mais si vous devez commencer, voici quelques choix que vous pourriez bien tester :

Brocoli, chou-fleur et chou

Tous ces légumes appartiennent à la famille des crucifères et se révèlent parfaits pour les recettes sautés. Par ailleurs, de nombreuses études ont révélé que la consommation de légumes crucifères peut réduire le risque de cancer.  Conseils : Assurez-vous de peler les tiges et les feuilles de votre brocoli avant la cuisson, et beaucoup de gens apprécient manger du brocoli frais en compagnie de fleurons de chou-fleur accompagnés d’une trempette au houmous ou d’une sauce onctueuse.

Pommes de terre et patates douces

Il suffit de les piquer plusieurs fois avec une fourchette d’environ un demi-centimètre de profondeur (pour permettre à la vapeur de s’échapper) et de les mettre au four à 350 ° F. La cuisson nécessite 40 à 70 minutes selon la taille.  D’un autre côté, les pommes de terre en dés ou les patates douces sont excellentes dans les plats sautés. Les patates douces sont beaucoup plus riches en nutriments que les patates ordinaires, et elles ont également un indice glycémique plus bas.

Verts feuillus

Ce sont peut-être les aliments les plus riches en nutriments, et il est sage d’en manger tous les jours. Optez pour des couleurs sombres, elles contiennent plus de nutriments. Pour disposer de plus de calcium, optez pour le chou frisé et le bok choy comme remplacement aux épinards et au chou. Vous éviterez ainsi de consommer des niveaux élevés d’oxalates, ce qui peut inhiber l’absorption du calcium. Si vous voulez vraiment augmenter votre consommation de légumes verts, faites-les sauter – ils vont cuire jusqu’à un dixième de leur volume précédent, ce qui facilite la consommation d’énormes quantités dans une portion relativement minuscule. La cuisson améliore également la digestibilité.

Oignon

Voici là un ingrédient indispensable à plusieurs cuisines, notamment la mexicaine, l’indienne et l’italienne. Si vous aimez les oignons, achetez-les dans toutes les couleurs disponibles, car c’est un moyen facile de donner du goût à vos repas. Les oignons rouges, jaunes et blancs sont largement disponibles. Et vous pouvez tromper vos oignons dans de l’eau pendant 30 minutes pour enlever l’acidité si vous les préférez moins amères. Une des variétés d’oignons populaire, la vidalia, est sucrée et délicieuse – il suffit de la couper pour les sandwichs ou de la couper en dés pour les salades. N’oubliez pas de partager vos vidéos dans des vidéos explicatives ou sur les réseaux sociaux pour partager vos recettes avec vos amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *