Accueil / Immobilier, achat et location / Acheter une chambre pour étudiant : un investissement rentable
chambre pour étudiant

Acheter une chambre pour étudiant : un investissement rentable

Depuis toujours, l’investissement dans une chambre pour étudiant est un bon placement immobilier. Avec une mise de fonds réduite et une demande locative forte, il est très sûr et ne demande qu’un investissement minimum. En outre, les rendements sont souvent appréciables au vu de la situation géographique des universités et autres écoles, qui sont quasiment toujours proches des grands pôles urbains.

Par ailleurs, il apparaît que le besoin d’émancipation des jeunes vis à vis du cocon familial ne faiblit pas. Malgré la conjoncture économique moyenne, les étudiants associent toujours leur nouvelle condition à une certaine forme d’indépendance et sont donc très demandeurs de logements pour enfin jouir de leur liberté. Cependant, acheter une chambre pour étudiant demande tout de même une certaine planification stratégique pour être sûr d’en tirer tous les bénéfices. Explications.

Acheter une chambre pour étudiant, une question de stratégie

En fonction de votre budget et de votre stratégie à long terme, plusieurs options s’offrent à vous. Même si une petite chambre peut être l’occasion de faire des bénéfices rapides, on note une certaine tendance des étudiants à éviter les surfaces trop petites. Privilégiez donc les studios avec une salle de bains, même réduite, et une kitchenette séparée de l’espace de vie. Une surface de 20 m2 est idéale, notamment dans les villes où la pression immobilière est modérée. Même si l’investissement sera plus important au départ, vous éviterez au maximum les périodes de vacance locative.

En effet, le talon d’Achille de la location étudiante est certainement la période estivale, pendant laquelle beaucoup d’étudiants quittent leur logement pour éviter le paiement de deux mois de loyers. Acheter une chambre pour étudiant à plus forte valeur ajoutée, vous permet de fidéliser vos étudiants et vous les tentez de conserver leur bien pendant l’été. Investir dans un logement étudiant plutôt « haut de gamme » vous permet en outre de viser, si votre stratégie ne s’avère pas payante, les jeunes actifs.

achat chambre étudiant

Situation et qualité du bâti, des critères déterminants

Autre préoccupation d’importance, la situation géographique de votre bien. On pense parfois à tort que la proximité avec les lieux d’enseignement est obligatoire mais ce principe n’est pas toujours vrai. Acheter une chambre pour étudiant en plein centre ville peut être une stratégie intéressante car il est de notoriété publique que les jeunes cherchent souvent à sortir le soir, ce qui sera beaucoup pratique en hypercentre que dans une banlieue excentrée. L’important est de se renseigner par l’intermédiaire d’une agence bien implantée dans la région.

Veillez également à la qualité du bâtiment que vous visez pour votre future acquisition. On recommande notamment d’éviter les grands immeubles dévolus depuis des années à la location. Dans une ville très étudiante comme Rennes, certains sont mal entretenus par les bailleurs et la quote-part pour la remise en état des lieux peut parfois valoir jusqu’à trois ou quatre fois le prix d’un studio ! Soyez donc vigilant sur l’établissement des diagnostics par les vendeurs pour espérer une rentabilité globale intéressante.

Comment maximiser les revenus locatifs d’une chambre pour étudiant ?

Acheter une chambre pour étudiant est toujours une action à visées financières. Il est donc important de prendre des mesures strictes pour vous assurer un retour sur investissement rapide. Veillez tout d’abord à meubler la cuisine et la salle de bains avec le minimum nécessaire, même si vous louez vide. Plaques de cuisson, placards, et penderie sont très recherchés par les étudiants qui ne veulent pas s’embarrasser d’un emménagement trop complexe.

Proposez un loyer légèrement inférieur à celui du marché. Non seulement cela vous permettra d’attirer un plus grand nombre de locataires au budget serré mais vous pourrez en outre espérer que cette différence poussera votre locataire à conserver son logement pendant l’été, vous évitant ainsi une vacance locative de deux mois. Enfin, si votre locataire a droit aux APL, suggérez lui de faire le nécessaire pour que la CAF verse directement l’allocation sur votre compte. Vous sécuriserez ainsi une partie du loyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *