Accueil / Animal et élevage, nature et agriculture / Mutuelle canine : comment bien choisir l’assurance santé de son chien ?
assurance santé pour chien

Mutuelle canine : comment bien choisir l’assurance santé de son chien ?

Pour les heureux propriétaires d’un chien, le passage chez le vétérinaire est bien souvent une cause de soucis, non seulement par l’inquiétude portée à son animal mais aussi par le coût financier d’une telle visite. En effet, les tarifs pratiqués par les professionnels de la santé animale sont de plus en plus élevés tandis que les budgets de nos concitoyens s’amenuisent à vue d’œil en cette période de conjoncture économique défavorable.

Pourtant, toute l’affection que ils vouent à leur animal de compagnie pousse toujours les propriétaires à mettre la main au portefeuille lorsque c’est nécessaire. Avec l’âge, les problèmes deviennent récurrents et l’impact sur le budget grandit à mesure que la vitalité du chien diminue. Pour se prémunir des difficultés économiques qu’ils peuvent engendrer, il est important de souscrire à une assurance pour le protéger et vous protéger. Voici donc comment choisir l’assurance santé de son chien.

Choisir l’assurance santé de son chien en fonction de ses besoins

Choisir l’assurance santé de son chien demande avant tout une bonne évaluation de ses besoins présents et futurs. La diversité des offres proposées par les agences permet d’adapter le contrat aux multiples situations des propriétaires de chien. Les formules les plus basiques comportent en général la prise en charge en cas d’accident, d’hospitalisation et de chirurgie. Ces offres peuvent suffire pour un chien en parfaite santé mais elles s’avèrent limitées pour un animal déjà âgé ou fragile.

Dans ce second cas, une assurance chien devrait toujours inclure une bonne couverture des frais de vétérinaire, ponctuels ou non. Un remboursement de 80% est idéal pour limiter l’impact d’opérations lourdes, dont les factures peuvent allègrement dépasser le millier d’euros ! Si votre chien est atteint d’une affection chronique, il peut être intéressant de bénéficier d’un soutien financier en cas de décès. Sachez aussi que certaines formules proposent une compensation en cas de fugue, de perte ou même de vol.

mutuelle canine

Une assurance adaptée à la race de votre chien

Choisir l’assurance santé de votre chien doit également se faire à l’aune de sa race. En effet, la variété de la famille canine présente une grande diversité physiologique et génétique, ce qui induit des problèmes de santé très différents. Ainsi, il peut être intéressant de ses renseigner auprès des assureurs pour comparer leurs offres car certains proposent des formules spécifiquement adaptées à certaines races pour les protéger au mieux de leurs intérêts et des vôtres.

Les bergers allemands par exemple souffrent souvent de problèmes articulaires tandis que les golden retriever sont plus sujets à l’embonpoint et à toutes les maladies cardiovasculaires qui en découlent. En adaptant leurs offres, les assureurs sérieux vous permettent de mieux anticiper les besoins de votre animal et ainsi préserver sa santé. Pour que votre plus fidèle compagnon demeure le plus longtemps possible auprès de vous et de votre famille.

Des critères de sélection pour l’assurance de votre chien

Bien choisir l’assurance santé de son chien nécessite également de s’intéresser au rapport qualité prix de l’offre qui vous est proposée. Le montant de la cotisation est évidemment un critère déterminant et sachez en outre que certains assureurs proposent de vous rembourser jusqu’à 50% de vos cotisations annuelles si elles n’ont pas été dépensées ! Une raison supplémentaire de protéger votre animal au mieux de vos possibilités.

Examinez également l’ensemble des autres termes du contrat. Le plafond est notamment un facteur important car, une fois atteint, toute dépense supplémentaire sera à charge du propriétaire. Veillez également à ce que la franchise soit intéressante, le délai de carence raisonnable et faites bien attention aux conditions d’éligibilité du contrat. Enfin, notez bien toutes les exclusions citées car si votre animal venait à souffrir d’une affection exclue, vous ne pourriez prétendre à un remboursement des actes nécessaires pour le soigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *