Accueil / Santé, médecine et paramédical / Découvrez le métier de chirurgien orthopédiste avec le Dr Thomas Le Carrou
chirurgien orthopédiste

Découvrez le métier de chirurgien orthopédiste avec le Dr Thomas Le Carrou

Dans une société où les maux du corps nous parlent souvent des affections de l’âme, la chirurgie orthopédique propose une solution souple, adaptée et efficace pour soigner un grand nombre de pathologies. Cette vaste spécialité permet en effet d’intervenir sur différents symptômes grâce à une vision globale et riche de l’organisme qui s’appuie sur la connexion entre les différentes parties prenantes de l’appareil locomoteur.

Dans la région de Dinan, le Dr Thomas Le Carrou se propose d’intervenir auprès des patients qui souffrent de leur condition en utilisant des techniques innovantes, avec toujours pour objectif de limiter les temps de récupération ou de convalescence. En plus des opérations réparatrices, le métier de chirurgien orthopédiste permet aussi de traiter le corps de manière préventive, de manière à limiter les éventuelles hospitalisations ultérieures. Explications.

Le métier de chirurgien orthopédiste

Le métier de chirurgien orthopédiste vise à diagnostiquer et à traiter toutes les pathologies liées au système musculo-squelettique humain. Son vaste champ d’application couvre ainsi tous les aspects de la locomotion et tous les organes qui y contribuent. Ainsi, le Chirurgie orthopédique et traumatologie intervient aussi bien sur les muscles, les articulations et le cartilage que les ligaments et les tendons. De manière générale, la chirurgie orthopédique permet de traiter l’ensemble des pathologies liées à la colonne vertébrale et aux membres.

Le Dr Thomas Le Carrou est un spécialiste du domaine, basé à Dinan en Bretagne, dont les compétences sont en perpétuelle évolution de par son intérêt sans cesse renouvelé pour les pratiques les plus innovantes. Il s’attache à enrichir ses connaissances et ses techniques par une formation permanente. Il est notamment intéressé par le concept de la chirurgie mini-invasive, qui permet de réduire la convalescence et de rééducation.

métier chirurgien orthopédiste

Pourquoi avoir recours à la chirurgie orthopédique ?

Le métier de chirurgien orthopédiste ne doit pas être confondu avec celui d’orthopédiste-orthésiste. Tandis que le premier est un acteur médical, à la différence des chirurgiens esthétiques, le second est un spécialiste de la fabrication de prothèses et d’orthèses. Consulter un chirurgien orthopédiste peut répondre à une vaste gamme de pathologies liées à l’appareil locomoteur, au niveau de la colonne vertébrale ou des membres inférieurs et supérieurs, que celles-ci soit de nature congénitales ou bien traumatiques.

L’intervention du chirurgien orthopédiste est souvent nécessaire dans le cas d’accidents traumatiques à l’origine d’entorses, de luxations, de fractures ou encore consécutives à des mouvements trop brusques. Elle est aussi très adaptée pour traiter les séquelles laissées par des maladies infectieuses ou inflammatoires comme l’arthrite par exemple ou d’autres types de pathologies liées à une anomalie de croissance. Elle est également très efficace pour soulager les douleurs consécutives à des tumeurs osseuse ou des hernies discales.

Comment se déroule une intervention en chirurgie orthopédique ?

La première partie de l’intervention du chirurgien orthopédique consiste à établir un bilan pré-opératoire précis, afin de déterminer la nature de l’opération la plus adaptée à la situation du patient. Cette première phase est essentielle pour identifier les besoins de l’organisme du patient et agir en conséquence. Ce n’est que dans un deuxième temps que l’opération proprement dite est réalisée par le chirurgien orthopédiste.

En fonction du type de pathologie, le praticien intervient pour réparer un membre cassé, remplacer une articulation déficiente ou corriger une problème de malformation congénitale. Le métier de chirurgien orthopédiste comporte également un important volet de suivi post-opératoire. Il dispense conseils et recommandations et s’assure de prévenir les potentielles complications et les douleurs consécutives à l’intervention et surtout maximise le confort du patient pendant toute la période de rééducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *