Accueil / Travaux, aménagement et bricolage / Installer une pompe de relevage

Installer une pompe de relevage

Pratique, voire indispensable, la pompe de relevage facilite l’évacuation des eaux usées quand le logement est situé en contrebas du réseau municipal, ou qu’il n’y est pas raccordé. En effet, le système de pompage et de surpression permet l’écoulement des eaux chargées quand le point de captage est situé plus bas que le point de refoulement. Néanmoins, sa mise en place doit être réalisée selon les normes, au risque de subir des fuites ou d’abîmer rapidement le matériel. Découvrez le processus d’installation d’une pompe de relevage des eaux usées.

Installer une pompe de relevage

Pour garantir la qualité de l’installation d’une pompe de relevage des eaux usées, quelques précautions s’imposent. Bien avant de démarrer les travaux, réalisez les démarches visant l’obtention d’un agrément auprès du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Il va falloir analyser le chantier et choisir un emplacement accessible afin de faciliter l’entretien de la fosse septique. Dans ce cas précis, une pompe de relevage des eaux usées trouve sa place à l’intérieur d’une station de relevage. Cette dernière se compose d’une cuve étanche et d’une canalisation d’arrivée d’eau avec clapet antiretour. À ceux-là s’ajoutent la canalisation d’évacuation ainsi que le raccordement électrique.

pompe de relevage eaux usées

La mise en place de la pompe de relevage des eaux usées

L’installation proprement dite de la pompe de relevage se révèle peu compliquée, car il suffit de suivre les étapes indispensables. Cependant, la moindre erreur peut entraîner un écoulement des eaux sales dans la cave ou le jardin, ou sur la voie publique, ce qui peut poser des problèmes de pollution. Il faut donc être précautionneux ou se faire accompagner d’un professionnel.

En premier lieu, il convient de fixer le raccord au niveau de chaque entrée. Pour ce faire, utilisez des colliers métalliques. Vous devez ensuite brancher le coude d’évacuation sur le support qui se situe en haut de l’appareil. Soyez ferme, car le joint doit pouvoir rester en place. L’étape suivante consiste à placer le raccord entre le coude d’évacuation et le tuyau en PVC d’arrivée d’eau. Encore une fois, utilisez un collier métallique pour fixer le tout. Encastrez ensuite le tuyau en PVC dans le raccord. Les trois dernières opérations sont à réaliser autant de fois qu’il y a de tuyaux.

Vient ensuite la mise en place de la pompe de relevage elle-même, fixée à l’intérieur de la station de relevage. Il faudra aussi raccorder l’appareil au réseau électrique avant de tester. Laissez couler vos robinets pendant au moins 5 minutes. Vérifiez le bon fonctionnement de la pompe et scrutez la moindre fuite d’eau, y compris en cas de surcharge du réseau.

Le choix de la pompe de relevage

Comme la pompe de relevage des eaux usées est un dispositif électrique, son efficacité repose sur la puissance de son moteur. Il faut donc trouver un modèle à la puissance suffisamment élevé en fonction de la granularité des eaux usées et de la hauteur du point de refoulement. Mais attention, les informations fournies par les fabricants reposent très souvent sur la puissance électrique. Aussi, les chiffres exprimés en watts ne reflètent pas toujours la véritable performance de l’appareil.

La puissance de la pompe

Pour connaître la puissance réelle d’une pompe de relevage des eaux usées, il faut se référer au débit maximal. Ce paramètre démontre les performances réelles (en mètre cube par heure) du dispositif. Malgré une puissance affichée de 1 100 watts, une pompe peut ne pas remonter plus de 3 mètres d’eau. En revanche, certains modèles de moins de 1000 watts peuvent relever plus de 10 mètres d’eau !

La granulométrie de la pompe

Outre la puissance et le débit maximal de la pompe, ses performances se jugent par sa granulométrie. Il s’agit de la dimension maximale des particules chargées que peut aspirer la pompe. Comme les eaux usées comportent souvent du sable et des matières organiques, il vaut mieux prévoir un appareil d’une granulométrie de 40mm. En cas de doute, mieux vaut choisir un modèle dont la granulométrie excède les 70mm ou encore 80mm.

Installer une pompe de relevage des eaux usées : les normes en vigueur

Malgré sa petite envergure, la pompe de relevage des eaux usées joue un rôle crucial : un seul défaut peut s’avérer désastreux, d’où la nécessité de respecter les normes et les règlementations en vigueur. Ainsi, la norme NF EN 12056-4 porte sur la conception, le fonctionnement et les règles d’entretien des stations de relevage des eaux usées. Elle concerne également le raccordement aux conduites et aux canalisations collectives.

Pour rappel, la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA) mise en place en décembre 2006 oblige les propriétaires à vérifier régulièrement leur système d’assainissement non collectif. Vous pouvez vous référer à l’article L1331-1-1 du Code de la Santé Publique. De même, le locataire est dans l’obligation de financer la maintenance de la pompe de relevage. L’Article L1331-1-1 est formel sur le fait que seule une personne agréée par le représentant de l’État dans le département peut réaliser les opérations de maintenance d’une cuve de relevage des eaux usées.

cuve de relevage

Comment entretenir la pompe de relevage des eaux usées ?

La maintenance de la pompe de relevage des eaux usées doit être réalisée 1 à 3 fois par an par un professionnel agréé. Cela implique la sécurisation du site de pompage ainsi que l’arrêt de l’alimentation. S’en suivent l’ouverture du poste de relevage, le pompage du contenu de la cuve ainsi que l’extraction du panier de protection. Il faudra également nettoyer les parois, les canalisations et les accessoires. Une fois que c’est fait, la pompe sera refermée puis remise sous tension.

Outre les opérations de maintenance usuelles, quelques gestes préventifs permettent d’optimiser la durée de vie de l’appareil. Par exemple, pensez à vider la cuve de la station à chaque fois que vous devez vous absenter longtemps, purgez par exemple la cuve avant un départ en vacances. Prévoyez aussi un voire deux cycles à l’eau claire à chaque fin de mois. Cette opération vise à désencrasser les tuyaux.

Forcément, les tâches d’entretien doivent être effectuées par un professionnel du secteur. Il faut savoir qu’un manque de maintenance engendre l’engorgement de la cuve, qui entraîne le dysfonctionnement de la pompe. Dans les cas les plus extrêmes, attendez-vous à une véritable inondation d’eaux usées, sales et polluantes, ce qui peut vous valoir une amende salée. À vous de vérifier régulièrement le niveau de reflux via la boucle de reflux. Un professionnel des eaux usées saura vous conseiller sur les habitudes à adopter visant à éviter les désagréments, les dommages et les sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *