Accueil / E-commerce, magasin, shopping / La Foi dans le commerce électronique
foi et commerce

La Foi dans le commerce électronique

La religion peut rivaliser avec le sexe et la politique en tant que sujet tabou pour les conversations de table, mais mentionner l’argent et la religion dans une même phrase peut provoquer encore plus de malaise. Néanmoins, la relation entre l’église et l’argent est une question incontournable, tant pour le petit lieu de culte qui survit grâce aux offrandes de sa communauté que pour la méga-église non confessionnelle qui fonctionne comme une entreprise de haut calibre. Quelle que soit la taille ou la croyance, l’argent compte, et là où il y a de l’argent, il y a généralement une opportunité de e-commerce.

Le contenu religieux et de la foi sur Internet

Le contenu religieux est omniprésent sur Internet depuis ses débuts, mais le commerce électronique religieux est arrivé un peu tard, malgré l’énorme potentiel du marché. Selon le magazine « Your Church », on estime que 370 000 églises américaines dépensent environ 49 milliards de dollars par an pour des achats tels que des sièges spéciaux, des revêtements de sol et des fenêtres, des équipements sonores, audiovisuels et d’éclairage, du mobilier et des fournitures de bureau, ainsi qu’une vaste gamme d’articles décoratifs et cérémoniels.

Ce chiffre n’inclut pas les sommes dépensées par les individus pour des livres, de la musique, des vidéos, des bijoux et des articles pour la maison. Il faut aussi tenir compte de l’argent que les voyageurs dépensent pour visiter le Vatican, la Terre Sainte et d’innombrables autres destinations d’importance religieuse dans le monde.

Dans une interview accordée au E-Commerce Times, Tony Uphoff, président et PDG de Beliefnet, Inc. a déclaré que les voyages religieux représentent un marché de 10 milliards de dollars.

foi dans commerce électronique

La foi et la religion : un marché sans frontières

Si la définition de la religion est étendue pour inclure la spiritualité, l’ampleur du marché global – et de l’activité de commerce électronique qui y est liée – est difficile à déterminer, mais le fait que la catégorie « religion et spiritualité » soit la deuxième catégorie d’Amazon.com en termes de croissance des ventes de livres est une indication de sa taille et de son potentiel.

Outre la demande d’articles traditionnels, tels que les chapelets, les menorahs ou les nombreux autres articles religieux vendus dans le cadre de confessions et de dénominations dans le monde entier, il existe un énorme marché pour les biens et services liés à des domaines secondaires.

La santé et la médecine alternative, par exemple, sont souvent incluses dans la catégorie de la spiritualité. Si la signification spirituelle des traitements chiropratiques, des herbes et plantes médicinales et du yoga peut ne pas être évidente pour certains consommateurs, elle est vitale pour d’autres.

Nous aimons décrire Holyart comme un portail pour toute personne intéressée par la religion et la spiritualité. Ce site propose des miniatures du « Roi Louis » avec différentes tailles en plus d’autres items et objets de culte nécessaires dans le voyage spirituel de chacun. 

La rentabilité du commerce électronique : long terme

Le marché actuel du commerce électronique est loin d’avoir atteint son stade de maturité, surtout autour des sujets religieux et spirituels. Cependant, la mise en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux cadres de marketing lui permettrait (à l’E-commerce) d’atteindre bientôt son meilleur niveau. 

Jusqu’à présent, toutes les entreprises non religieuses ne sont intéressées que par la présentation d’une large base de clients et ne se soucient pas des pertes qu’elles subissent chaque jour. Jusqu’à ce qu’elles obtiennent un financement de la part des investisseurs, qui font probablement confiance aux sociétés de commerce électronique de la même manière qu’un homme d’affaires qui fait un don au temple, elles ne voient aucun problème à venir.

Notre seul espoir ici est que, de la même manière que les entités religieuses ont gagné de l’argent après s’être établies des milliers d’années plutôt avec des temples, cathédrales et autres lieux de culte. Ces sociétés de commerce électronique ou magasins en ligne peuvent dans le long terme devenir assez rentables. 

La foi dans le commerce électronique, foi chrétienne, la bonne foi en Jésus Christ, chez les Musulmans, les Juifs ou autres religions … est une chose inévitable. La prise de connaissance des outils technologiques disponibles actuellement, est importante pour développer un service E-commerce pour proposer un article, une bible, et ainsi participer à l’engagement des fidèles partout dans le monde et au-delà de sa zone géographique. Ces outils proposent même des visites en lignes d’églises en France. La profession de foi est forcément liée à ce rapport avec le fidèle. Le commerce électronique contribue de manière significative, à la bonne foi à travers tous les services, articles, contenu web ou objets proposés à la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *