Accueil / Animal et élevage, nature et agriculture / Les plantes couramment cultivées comme plantes fourragères par les agriculteurs
plante fourragère agriculteur

Les plantes couramment cultivées comme plantes fourragères par les agriculteurs

Malgré le dédain affiché par certaines populations pour ces métiers essentiels, le domaine de l’agriculture reste l’un des piliers de notre société. Responsables de la fourniture de la nourriture à l’ensemble du corps social, les agriculteurs évoluent dans un univers un peu à part, souvent invisible pour ceux qui profitent pourtant du fruit de leur travail. On ignore par exemple quelles sont les plantes fourragères les plus utilisées par les agriculteurs. Voici donc un article traitant du sujet.

Les plantes fourragères, c’est quoi ?

Sous le terme génériques « plantes fourragères », on regroupe un grand nombre d’espèces et de variétés. La plupart d’entre elles sont destinées à l’alimentation animale, ovins et bovins notamment, et déterminent notamment la qualité de la viande ou du lait produit par les exploitations. Elles sont semées en plein champ par les agriculteurs puis utilisées comme nourriture via les techniques de pâturage, d’ensilage, ou bien d’affouragement.

Il existe deux grandes familles de plantes fourragères. Les graminées, ou Poacées, apportent principalement l’énergie et les fibres dans les rations. Grâce au RGI (ray grass italien), aux fétuques, aux dactyles ou aux bromes, on peut ainsi enrichir le bol alimentaire des animaux au quotidien. D’autre part, celui-ci doit être complété par les légumineuses, ou Fabacées, comme la luzerne, les trèfles ou le sainfoin qui apportent les protéines indispensables à toute alimentation équilibrée.

plante fourragère

Choisir parmi les principales espèces de plantes fourragères

Le choix de vos plantes fourragères devra être mûrement réfléchi car c’est lui qui déterminera en grande partie la qualité de votre production, qu’elle soit laitière ou de viande. Cette sélection devra principalement être guidée par le choix de la technique utilisée. Par exemple, le pâturage nécessite des espèces appétentes, tolérantes au piétinement et résistantes aux maladies. A chaque type de plante fourragère est réservé un usage particulier.

D’autre part, il faudra choisir votre espèce ou votre variété de plante fourragère en fonction des conditions climatiques de votre exploitation. Trois paramètres doivent être particulièrement surveillés, le froid, la chaleur et la sécheresse. Le type de sol est aussi un facteur déterminant. Les espèces comme les dactyles ou les bromes par exemple sont peu adaptées aux sols hydromorphes tandis que les sols acides ne conviendront pas à la bonne croissance des luzernes.

Où se procurer des semences de plantes fourragères ?

Pour choisir ses espèces de plantes fourragères, il faudra également s’assurer de la qualité des semences achetées. Pour cela, il est essentiel de s’assurer de leur provenance et de ne traiter qu’avec des partenaires ayant pignon sur rue. On pense notamment au groupe Barenbrug, une véritable institution de la production et de la distribution de semences, créée en 1904 aux Pays-Bas et dont l’antenne française produit près de 11 000 tonnes de semences par an !

Outre sa capacité de production, l’entreprise est également connue pour son appétence pour la recherche et l’innovation. Avec trois stations de recherche en France et plus de 15 000 micro-parcelles d’essais, Barenbrug produit chaque année de nouvelles semences aux propriétés spécifiquement étudiées pour répondre aux besoins des agriculteurs. Production de matière sèche, qualité alimentaire, résistance face aux stress ou gestion des cultures optimisées, avec ces semences, votre productivité sera enfin au meilleur de ses possibilités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *