Accueil / Animal et élevage, nature et agriculture / L’utilisation des drones en agriculture
drones en agriculture

L’utilisation des drones en agriculture

À l’époque actuelle, les professionnels du cinéma, du bâtiment ou de la production audiovisuelle pour ne citer que ceux-là, ne sont plus les seuls à utiliser les drones pour les besoins de leur activité. Les professionnels du monde de l’agriculture utilisent aussi de plus en plus ces appareils pour améliorer le rendement de leurs terres agricoles. Voici comment ces aéronefs permettent de telles possibilités.

Optimiser le traitement des terres agricoles

Les drones avec leurs nombreux capteurs et leur production audiovisuelle aérienne peuvent permettre aux agriculteurs de collecter un certain nombre de données sur l’état de leurs terres agricoles. Grâce à eux, ils pourront notamment relever le niveau de chlorophylle et d’azote que renferment ces terres. Aussi, à l’aide de ces capteurs, ils pourront détecter avec aisance, la biomasse, le taux d’humidité ainsi que le stress hydrique de leurs terres. Ces outils les aideront également à réaliser une meilleure inspection visuelle de leurs parcelles. Ceci pourra permettre la détection d’un certain nombre de nuisibles qui empêchent les terres de connaître un rendement optimal.

Toujours grâce aux drones, les agriculteurs pourront également déterminer avec précision, le niveau de l’engrais et des autres pesticides qu’ils devront appliquer à leurs terres. Finalement, ces appareils permettront à ces professionnels d’augmenter considérablement le rendement de leurs parcelles tout en limitant les besoins de ces derniers en intrants et en énergie.

Lancement d’une expérimentation des drones d’épandage

Avant toute chose, l’épandage est une technique qui vise à répandre sur des terres cultivées, divers produits afin d’améliorer leur rendement. Ces produits peuvent être des engrais, des fongicides, des herbicides, ou encore des pesticides. Cette technique, lorsqu’elle est réalisée au moyen d’un drone, prend la qualification de drone d’épandage. Grâce à leur agilité et à leur système de topographie, ces aéronefs survoleront en quelques minutes une terre cultivée pour y répandre plusieurs produits avec une extrême précision.

Le but de cette expérimentation qui est prévue pour durer trois (03) années est d’avoir une agriculture plus rentable et beaucoup plus saine. Elle exclut en effet l’utilisation des produits qui peuvent présenter de gros risques pour la santé des populations. Aussi, elle vise à réduire de manière considérable les risques d’accident et à offrir de meilleures conditions de travail à tous les agriculteurs.

Ce concept de drone d’épandage n’était pas admis en France, et ce n’est que récemment que son emploi a été autorisé. Il fait l’objet d’une réglementation stricte et vous ne pouvez l’utiliser que sous certaines conditions.

utilisation de drones

Comment bénéficier d’un essai ?

Tout agriculteur qui souhaite bénéficier d’un essai doit adresser une lettre au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Il doit notamment y mentionner le modèle de drone qu’il compte utiliser, la localisation de ses terres et les produits qu’il souhaite pulvériser sur ses plantations. L’essai est accordé s’il est démontré que le projet n’aura aucun impact négatif sur l’environnement ou sur la santé des habitants. Le ministère peut solliciter l’avis de l’ANSES ou de l’ISTREA pour qu’il vérifie la faisabilité du projet.

Au plus tard six (6) mois après la fin de son essai, l’agriculteur doit adresser un rapport détaillé à l’ANSES. Cette agence devra évaluer le rapport et formuler au besoin, quelques recommandations pour une meilleure application du concept de drone d’épandage.

Les produits autorisés

Les produits ou intrants autorisés sont ceux dont l’utilisation est permise dans l’agriculture biologique. Les produits ayant reçu la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) peuvent aussi être utilisés pour un projet d’épandage par drone. Ceci permettra notamment de réduire les pertes de production et préservera mieux l’environnement et la santé.

Le respect de la loi sur les drones

L’utilisation du concept de drone d’épandage ne doit pas se faire aux dépens de la législation sur les drones. Par conséquent, sachez que dans le cadre d’un tel projet, les drones ne doivent pas être utilisés à moins de 150 mètres d’une habitation ou d’un regroupement de personnes. Aussi, les aéronefs que vous devez utiliser devront recevoir une homologation de la part des autorités compétentes.

Les drones pour assister les éleveurs

À l’instar des agriculteurs, les éleveurs peuvent aussi tirer un énorme avantage de l’utilisation des drones. Ils pourront notamment faire surveiller leurs troupeaux de bovins par ces appareils révolutionnaires sur lesquels ont été montées des caméras ultras performantes.

Avec ces aéronefs qui sont par ailleurs assez simples à manipuler, ces travailleurs pourront en quelques instants obtenir sur leur écran, une vue nette et globale de leur exploitation agricole. Ceci rendra beaucoup plus facile la surveillance de tout le troupeau, et réduira certainement l’effort consenti par l’éleveur. Ce dernier verra en effet sa charge de travail réduite et il pourra ainsi mieux se consacrer à d’autres activités.

L’éleveur qui utilise un drone pour surveiller son troupeau pourra également repérer facilement ses bêtes qui se sont égarées. Au besoin, il pourra même survoler certaines zones difficilement accessibles pour retrouver ses bêtes.

De plus, avec le système de radioguidage des drones, il pourra vérifier de très près si l’un de ses animaux est blessé. Si tel est le cas, il pourra rapidement dépêcher sur les lieux une équipe de secouristes qui prendra alors en charge la bête blessée. À noter que vos drones doivent être utilisés dans le respect strict de la loi.

Cependant, pour bénéficier d’une très bonne surveillance, assurez-vous de posséder un drone dont la caméra pourra filmer en HD (Haute Définition). Aussi, ne préférez que des drones qui possèdent une excellente stabilisation, une bonne autonomie et qui offrent également un champ de vision beaucoup plus large.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *