Accueil / Assurance, assistance et mutuelle / Assurance : comment un hôtel peut-il chiffrer sa perte d’exploitation ? 

Assurance : comment un hôtel peut-il chiffrer sa perte d’exploitation ? 

La crise sanitaire mondiale imposée par la Covid-19 a considérablement impacté plusieurs entreprises. Les complexes hôteliers faisant partie du secteur CHR (Café-Hôtel-Restaurant) n’en sont évidemment pas épargnés. Ces derniers ont connu une chute considérable, voire l’arrêt complet d’activité.
Néanmoins, les établissements de ce secteur d’activité qui sont assurés ont une chance d’être indemnisés pour perte d’exploitation. Dans ce processus, il est important de chiffrer ladite perte d’exploitation pour espérer obtenir satisfaction. Voici des astuces pour faire l’exercice.

Déterminer précisément la période sinistrée

L’exercice de chiffrage de la perte d’exploitation subie par un hôtel commence par la définition de la période sinistrée. C’est une période qui débute en effet, dès la survenance des premières conséquences négatives du sinistre et prend fin au moment où l’entreprise a retrouvé son équilibre financier et économique d’avant le sinistre.
Dans le cas d’un établissement hôtelier, cette période commence dès la prise des mesures de restrictions dues à la pandémie et prend fin, non pas à la levée desdites mesures, mais au moment où le niveau d’activité antérieur au sinistre est retrouvé. C’est seulement à la suite de cet exercice que vous pouvez vous pencher sur le chiffrage de votre perte d’exploitation. Dirigez-vous sur cette page pour en savoir plus sur l’assurance perte d’exploitation.

Évaluer la perte de marge brute

L’indemnisation que doit vous verser votre assureur n’est pas estimé seulement sur la base de la baisse de votre chiffre. Elle sera plutôt estimée en fonction de la perte de marge brute enregistrée sur la période sinistrée préalablement définie. C’est pour cela que cette phase de l’exercice portera sur l’évaluation de cette perte de marge brute.
Pour ce faire, il suffit de calculer vos charges variables, puis en déduire votre chiffre d’affaires. Il faut souligner que les charges variables, comme on les désigne, varient selon le volume d’activité que vous enregistré normalement.

Tout ce processus peut d’ailleurs se traduire par la formule suivante : marge brute (HT) = Chiffre d’affaires (HT) – Coût d’achat (HT).

Calculer le montant de l’indemnisation à demander

Le calcul du montant de l’indemnisation à demander à votre assureur constitue la dernière étape de l’exercice de chiffrage. Ici, il s’agit de prendre en compte la situation économique de l’hôtel avant la survenance du sinistre afin de définir le chiffre d’affaires prévisionnel. Cette donnée n’est rien d’autre que le chiffre d’affaires que votre hôtel aurait réalisé, n’eût été la survenance du sinistre.

Pour l’estimer, vous devez replacer l’entreprise dans la situation économique que l’hôtel aurait eue s’il n’y avait pas eu la prise des mesures contre la crise sanitaire de laquelle la France sort progressivement. Dans cet élan, vous devez vous pencher sur l’historique, ainsi que les éventuels projets de développement du complexe.

En considérant l’ensemble des données estimées tout au long de l’exercice, vous pouvez maintenant chiffrer la perte d’exploitation de votre hôtel en appliquant la formule suivante : Perte d’exploitation= Taux de marge brute X Perte de chiffre d’affaires prévisionnel.

Par ailleurs, étant attendu que c’est un exercice purement technique, il est essentiel de le confier au comptable de l’hôtel. Vous pouvez également faire appel aux services d’un expert-comptable afin de mener des évaluations supplémentaires entrant dans le processus d’indemnisation pour perte d’exploitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *