Accueil / Electricité, gaz et énergie renouvelable / Qu’est qu’un échangeur thermique ?
échangeur thermique

Qu’est qu’un échangeur thermique ?

À l’heure de l’urgence écologique, il semble apparaître que la transition environnementale et l’ère industrielle sont difficilement compatibles. Pourtant, les ingénieurs s’efforcent, depuis plusieurs années, à revoir leurs méthodes et leurs process. Si la production et le consumérisme ont aujourd’hui laissé une empreinte ineffaçable sur notre planète, il semble que les progrès techniques contemporains offrent un ensemble de solutions, laissant entrevoir un nouveau souffle d’espoir pour l’écosystème. Ainsi, on distingue plusieurs technologies permettant d’optimiser les dépenses énergétiques industrielles, tout en réduisant leur impact environnemental. Parmi elles, on retrouve les différentes typologies d’échangeurs thermiques, déjà employés au sein de secteurs comme la recherche médicale, ou la production automobile.

Fonctionnement des échangeurs thermiques

L’échangeur thermique marche selon un procédé de recyclage énergétique très simple. En effet, le principe est de juxtaposer deux types de flux énergétiques différents, afin d’établir un transfert de chaleur passant d’une source à une autre. Pour ce faire, on utilise couramment des échangeurs dits “à plaques”. Ces derniers utilisent un feuilletage de couches très peu espacées laissant circuler les flux, de manière à procéder à l’échange thermique au travers des plaques de l’échangeur. De plus, on distingue généralement deux types de machines d’échange de température : on a d’un côté les échangeurs hydrauliques, qui permettent par exemple d’aider à chauffer industriellement l’eau d’un atelier, tandis qu’on retrouve les échangeurs d’airs et de gaz, qui se destinent plutôt à préchauffer les injections volatiles.

échanges chaleur

Avantages des échanges de chaleur

Les intérêts de l’échangeur thermique sont multiples. Il permet par exemple de réutiliser, en circuit fermé, les déperditions de chaleur relatives à une même machine. En sidérurgie, la fumée émise par les fourneaux peut ainsi être recyclée au profit de l’air injecté pour chauffer ces derniers. Avec l’échangeur thermique de l’entreprise Airflux, l’amortissement financier est généralement réalisé au bout de 6 mois. On comprend bien que cette technologie prodigue un double avantage aux industriels : en plus de les faire participer activement à la cause écologique, ces derniers économisent rapidement l’achat de machines de chauffage ou de refroidissement supplémentaires. À ce titre, l’écologie apparaît aujourd’hui comme un vecteur de productivité industrielle. Airflux dispose également de plusieurs autres points forts faisant de leurs échangeurs thermiques un allié vert précieux. La plupart de leurs échangeurs à plaques sont relativement peu encombrants, et permettent une économie spatiale conséquente au sein des salles de production industrielle. De plus, leur gamme €COSPH’AIR propose également des dispositifs intelligents, s’adaptant automatiquement aux besoins de l’usager.

Quelles applications industrielles ?

Les secteurs employant les échangeurs thermiques sont assez variés. Parmi eux, on compte les lieux nécessitant un chauffage sanitaire, telle que les cantines, les cuisines ou les chauffe-eaux industriels. De plus, on retrouve diverses industries telles que les firmes alimentaires, pharmaceutiques et chimiques, nécessitant des systèmes de refroidissement et de chauffage complexes.

L’échangeur thermique fait aujourd’hui partie des nombreuses technologies permettant d’envisager le futur de l’éco-industrie. De nombreux producteurs se mettent aujourd’hui au vert pour proposer des solutions intelligentes et innovantes réduisant la pollution engendrée par leurs activités. Si vous êtes intéressé par l’écologie industrielle, n’hésitez pas à vous renseigner sur l’électricité verte qui apparaît également être la tendance de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *