Accueil / Animal et élevage, nature et agriculture / Quelles sont les pièces maîtresses d’un pulvérisateur agricole ?

Quelles sont les pièces maîtresses d’un pulvérisateur agricole ?

Très utile aussi bien en horticulture qu’en arboriculture, le pulvérisateur agricole demeure un outil incontournable pour tout exploitant. Il facilite la dissémination de différents types de produits de traitement des cultures. Il est constitué de plusieurs pièces aussi importantes les unes que les autres.

La pompe électrique 12v du pulvérisateur agricole

Chargée de prélever, de mixer et de vaporiser le produit à répandre, la pompe représente, pour un pulvérisateur, la pièce essentielle du système de distribution. On peut la retrouver en pompe simple sur la plupart des pulvérisateurs ou en pompe double sur les plus gros engins. Dans ce dernier cas, une pompe prélève et brasse le produit, tandis qu’une autre s’occupe de son expansion.

Notons que le modèle électrique de la pompe est l’un des plus recherchés sur le marché. Il est doté d’un moteur et son fonctionnement est assuré par des piles électriques ou par des batteries. De façon générale, ces pompes sont conçues pour supporter une tension de 12 volts, d’où son appellation de pompe 12v. Il existe plusieurs modèles. Le choix dépend donc essentiellement de l’usage auquel le dispositif est destiné. Vous pouvez contacter un spécialiste de buses et d’accessoires de pulvérisation pour trouver une pompe électrique 12v adaptée à vos cultures.

Quels sont les différents modèles de pompes électriques 12v ?

Les pompes électriques 12v pour pulvérisateur sont de plus en plus diversifiées. Les modèles souvent utilisés sont ceux à engrenage, à piston, à membrane ou encore ceux à piston-membrane.

Les pompes électriques 12v à engrenage

Elles sont dotées d’un rotor qui possède en son sein un pignon. Cela fait d’elles des pompes rotatives. Leur débit est habituellement très régulier, tournant autour de 36 L/min selon le type, pour une pression maximale de 7 bars.

Les pompes électriques 12v à piston

Elles sont pourvues d’un piston enveloppé d’un cylindre qui assure leur fonctionnement. Leur débit et leur pression sont relativement plus élevés et adaptés aux besoins des viticulteurs et arboriculteurs.

Les pompes électriques 12v à membrane

Elles sont adaptées à plusieurs types d’usage et c’est par leur membrane que se réalise la mise en mouvement de fluides de façon alternative. On s’en sert pour la diffusion de liquides visqueux et d’autres produits de traitement de cultures.

Les pompes électriques 12v à piston-membrane

Elles sont constituées de plusieurs pistons, mais aussi de membranes. Chaque piston associé à une membrane facilite le pompage par des mouvements alternatifs de contraction et de relâchement.

pulvérisation agricole, pompe électrique

Quels sont les avantages de la pompe électrique 12v ?

La disponibilité de ce modèle à très bon prix sur le marché est l’un de ses atouts majeurs. C’est la raison pour laquelle la pompe est appréciée et fortement sollicitée. Elle ne demande pas un travail d’assemblage de pièces à son propriétaire. Ainsi, elle se montre très économique, car aucune dépense n’est engagée pour les frais d’assemblage, contrairement à d’autres modèles. De cette manière, la pompe fait également gagner du temps dans l’exécution des tâches.

La pompe électrique présente aussi l’avantage d’être plus petite que les autres modèles. Elle ne requiert qu’une petite place dans le pulvérisateur et permet, par conséquent, d’être adaptée à de petits engins pour un faible budget. De plus, sa constitution représente un grand atout par rapport à son entretien. Avec très peu de pièces, elle est moins exposée aux problèmes mécaniques et est donc facile à entretenir.

Enfin, très discrète en raison de son moteur qui ne produit pratiquement pas de bruit, la pompe électrique peut être utilisée à n’importe quel moment sans indisposer les voisins.

Les buses de pulvérisation

Une grande variété de buses pour pulvérisateur est accessible aux agriculteurs et aux particuliers qui en ressentent le besoin. Cette diversité s’observe du fait de l’adaptation de cet outil à ses différents usages. Des buses spécifiques sont requises selon les usages : le traitement des grandes cultures, la pulvérisation d’engrais à l’état liquide et l’usage en viticulture et en arboriculture.

Pour le traitement des grandes cultures, les buses à fentes sont les plus utilisées. On en distingue 3:

  • les buses standards qui libèrent de très fines gouttes, quelle que soit la pression,
  • les buses à réduction de dérive qui libèrent de grosses gouttes lorsque la pression est basse et de fines gouttes lorsque la pression est forte,
  • les buses anti-dérive qui produisent de grosses gouttes de même taille, susceptibles de s’exploser au contact de la culture en limitant les dérives.

Pour la pulvérisation d’engrais à l’état liquide les buses à filets sont les plus adaptées. Elles assurent la propagation de l’engrais liquide, non pas comme des gouttes, mais plutôt comme des filets. De ce fait, le produit descend jusqu’au sol plus aisément et les risques de gaspillage d’engrais sont limités.

Pour ce qui est des usages en viticulture et en arboriculture, les buses à turbulence sont plus adaptées. Cela s’explique par la hauteur des plants à traiter. En effet, ce type de buse propulse des gouttes très fines sous l’aspect d’un jet conique. Pour l’efficacité de la pulvérisation, il est recommandé d’utiliser plutôt des buses à turbulence anti-dérive.

Le régulateur de pression

C’est un élément essentiel dans le fonctionnement du pulvérisateur. Il contrôle la pression du travail et déclenche le retour en cuve d’une bonne partie du produit libéré par la pompe. De ce fait, il assure un débit régulier au niveau du dispositif de transport. De façon générale, on distingue deux systèmes de régulation de pression adaptés aux pulvérisateurs. Il s’agit de la régulation à pression constante et de la régulation par retour calibré.

Le système de régulation à pression constante permet d’obtenir la pression souhaitée dans le système de pulvérisation. Il retourne une partie du débit de la pompe en cuve parce qu’il influence la pression exercée sur le ressort interne du régulateur. Pour son bon fonctionnement, la qualité de ce ressort doit être adaptée à la pression de l’activité.

Quant au système de régulation par retour calibré, il détourne une partie du débit de la pompe en le retournant en cuve, par un canal fait de molettes de réglage à plusieurs calibres.

pulvérisateur agricole à grande échelle

La cuve : un réservoir de stockage indispensable

Pièce de grande importance dans un pulvérisateur, la cuve est le vase qui sert à garder le produit à pulvériser. Elle a une contenance qui varie entre 200 et 6000 litres. Il est donc important de tenir compte de la superficie du champ en choisissant votre cuve. Plus ce dernier est grand, plus votre cuve doit l’être aussi.

Pour des pulvérisateurs destinés à de grandes exploitations agricoles, la cuve principale est secondée par une autre appelée cuve de rinçage. Cette dernière est utilisée pour conserver le liquide servant à nettoyer toute la machine après usage.

Le manomètre numérique

Il est de plus en plus utilisé en remplacement des anciens modèles de manomètre à aiguille. Sa précision de mesure est de cinq fois supérieures à celle de l’ancien. On s’en sert pour mesurer avec justesse la pression. L’enregistrement et la lecture des données sont facilités par un écran rétroéclairé. Le choix d’un manomètre numérique pour votre pulvérisateur présente plusieurs avantages :

  • la lecture des valeurs avec aisance et précision,
  • la diversité des fonctions telles que la mémorisation des valeurs et la possibilité de changer l’unité de mesure.
  • la mobilité.

Les raccords et le dispositif de transport du pulvérisateur

Les raccords servent d’instruments de liaison entre les différents éléments constitutifs du pulvérisateur. On en trouve de plusieurs qualités et sous différents modèles. Pour une meilleure performance du pulvérisateur, il est important de veiller à ce que chaque type de raccord utilisé soit adapté aux autres pièces.

Quant à la rampe, il s’agit d’un élément qui assure le transfert du liquide à pulvériser de la cuve vers les buses. Elle facilite la gestion efficace de la propagation du produit. Elle est connectée à un support fixé sur le pulvérisateur et participe à la projection du produit sur une importante distance.

Les dispositifs d’atomisation et de transfert pour pulvérisateur

Généralement adapté aux grands engins de pulvérisation, le dispositif d’atomisation détermine la forme, la justesse et la densité de la diffusion du produit de traitement sur les cultures. La portée de son action s’observe en fonction du type de buse, de l’état visqueux ou non du liquide, ainsi que de la puissance de la pompe.

Le dispositif de transfert pour pulvérisateur permet de propulser les gouttes de produits à partir des buses jusqu’aux cultures. Il s’assure de bien imprégner ces dernières du traitement à travers deux techniques: la technique de transfert par projection (où les gouttes sont libérées des buses avec leur propre énergie cinétique) et la technique de transfert par flux d’air (elle se sert d’un courant d’air extérieur pour guider les gouttes).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *