Accueil / Développement, code et webmarketing / L’ avantage du SEO dans la mise en place de votre politique de conformité
avantage du SEO et politique deconformité

L’ avantage du SEO dans la mise en place de votre politique de conformité

À notre ère, l’usage favorable du net illustre le bien-fondé autant que la nécessité d’une politique de conformité. Le web est pour ainsi dire la meilleure invention du millénaire. Les nombreuses commodités qui en découlent ne sauraient être appréhendées en quelques phrases. À ce jour, 1,78 milliard de sites web sont dénombrés pour répondre aux besoins de plus de 6 milliards d’utilisateurs. C’est un réseau, à la fois de communication, d’information, de divertissement, de commercialisation, etc., d’une envergure disproportionnée.

Paradoxalement, cet « avantage » sert de base à de nombreux risques d’insécurité et constitue, en un sens, une source de méfiance. Si l’évolution du numérique est profitable, elle n’est pas non plus vouée à ne servir que des desseins nobles. Vols de propriétés intellectuelles, boycotts des règles de bienséance, offres de services frauduleux ou de piètre qualité gagnent en importance. Dans l’optique de freiner ces élans criminels et d’offrir le meilleur du web, des régulations strictes ont été établies.

De fait, un site web doit pouvoir s’y conformer au risque de subir des sanctions. Mais comment ? Le SEO, en tant qu’outil de développement de sites web, contribue au maintien de la politique de conformité. Pourquoi pouvons-nous l’affirmer et qu’est-ce que cela implique ? Découvrons les réponses à ces questions.

Moteurs de recherche : tout savoir sur la police

Le bilan des visites sur un moteur de recherche dépend de la qualité des résultats proposés. Sur ce plan, Google surclasse clairement Bing, Yahoo et Baidu, qui le suivent respectivement dans le top. La raison en est que les algorithmes de Google sont programmés et mis à jour pour filtrer les meilleurs contenus. La politique de conformité des moteurs de recherche se réfère donc à la pertinence du site, des services et des contenus.

D’un point de vue complet, l’optimisation SEO est au centre de la police des moteurs de recherche. Il est conçu pour mettre en adéquation la politique de conformité des sites web et celle des robots d’indexation. Il convient donc d’étudier les normes des search engines, notamment celles de Google, afin de faire ressortir l’importance du référencement.

La normalisation

Tout comme s’y prête le SEO, l’établissement d’une politique de conformité constructive passe par le respect de certains standards :

  • La norme ARIA : elle contraint à l’utilisation des technologies JavaScript, HTML pour optimaliser les supports graphiques et offrir la meilleure expérience possible ;
  • La norme RGAA : elle permet la diffusion des informations publiques et administratives en relation avec l’État ;
  • La norme World Wide Web Consortium ou W3C. Elle définit des standards techniques à respecter pour favoriser l’accessibilité sur un site web. Elle englobe le délai d’affichage, la maximalisation de l’interface, etc.

Les aspects techniques et interopérables d’un site sont mis au point au moyen de techniques de référencement. Autrement dit, on ne saurait parler de conformité pour un site web en excluant le SEO.

Les pénalités

Les mesures de sanction sont appliquées selon des degrés de gravité variables. À cet effet, on distingue deux types de pénalités :

  • La sanction manuelle : appliquée suite à un abus ou une entorse aux règles par la Google Quality Team. Un rapport faisant mention des motifs est laissé à l’attention du responsable de site. Celui-ci a le droit de remédier à la faute et de quêter un réexamen afin que la sanction soit levée.
  • Les sanctions algorithmiques : contrairement à la précédente, cette pénalité est infligée automatiquement par les robots d’indexation. Dans ce cas-ci, aucun message indiquant les raisons de la sanction n’est envoyé.

Parmi les autres types de pénalités, certaines sont très redoutées dont la sandbox et la blacklist. La sandbox punit la suroptimisation et le maillage interne abusif. Les sites qui subissent cette pénalité n’apparaissent sur aucune requête, bien qu’étant référencés. Le blacklistage en revanche implique un bannissement. Les sites rejoignent une liste noire et deviennent introuvables sur l’index des moteurs de recherche.

Ainsi, le SEO par sa qualité impacte l’intégrité du site web et permet de résoudre les situations invalidantes. Autant, dans ce cas, opter pour un référencement de bonne facture pour éviter la guillotine.

Le déclassement est-il toujours dû à une pénalité ?

La duplication de contenu, la lenteur de chargement et bien d’autres imperfections de service sont des motifs de sanctions. Ces dernières se traduisent généralement par un déclassement et une perte ou une baisse de trafic. Mais cela suffit-il à affirmer qu’un déclassement est toujours dû à une éventuelle pénalité ? Débarrassons-nous d’une idée reçue.

Un certain nombre de facteurs peuvent causer un déclassement, même si la politique de conformité est irréprochable. Parmi ceux-ci, certains sont courants, imprévisibles, inévitables ou tout simplement naturels :

  • un retard d’optimisation dû aux mises à jour algorithmiques ;
  • une baisse d’activité périodique liée au secteur ;
  • des tentatives de piratage ou des erreurs de navigation liées au site ;
  • une forte activité concurrentielle, etc.

En conclusion, une baisse de trafic résulte bien plus souvent d’un problème interne que d’une pénalité.

conformité et seo

Les normes RGPD

Parler de politique de conformité sans mentionner les normes RGPD ne saurait se faire. Il s’agit du Règlement Général de Protection des Données. En effet, plutôt que la qualité des services, les instances européennes se focalisent sur la protection civile.

L’avancée technologique et la divulgation des données et informations personnelles via Internet sont néfastes à divers endroits. La recrudescence des menaces comme les cyberattaques, les technologies d’espionnage et bien d’autres calamités en témoignent. Pour pallier ces situations malencontreuses, de nombreuses lois sur la protection des données et le consentement ont été édictées. Les sites, même parmi les plus grands, n’y dérogent guère et sont rappelés à l’ordre en cas d’écart de comportement.

La révérence vis-à-vis des CGU est un principe de base pour gérer un site web. Toutefois, la question se résume à comprendre l’utilité du SEO dans la tenue de ces conditions.

Les lois RGPD stipulent que l’internaute doit prendre connaissance de certains textes essentiels sur :

  • l’utilisation des cookies ;
  • la finalité des données utilisées ;
  • la politique de confidentialité ;
  • et les conditions générales d’utilisation.

À cet égard, une certaine qualité éditoriale est préconisée. Ainsi, le SEO, spécialiste de l’interface, du contenu et de l’optimisation ergonomiques, est tout désigné. À cette étape, il permet la divulgation des informations légales et requises avec une parfaite lisibilité. Des techniques éditoriales poussées facilitent l’accessibilité des sites, des contenus et leur maintien dans un bon train de légalité.

Pour finir, la connaissance des lois en vigueur semble primordiale pour gérer un site de manière correcte. L’expérimentation compte également. N’hésitons donc pas à profiter de quelques retours d’expérience. Mais nous retiendrons surtout que le SEO demeure indispensable pour viabiliser une politique de conformité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *