Accueil / Auto, moto et autres véhicules / Jeune conducteur : comment prendre confiance au volant ?
confiance au volant

Jeune conducteur : comment prendre confiance au volant ?

Apprendre à conduire et à bien le faire demande du temps et de la pratique. Il n’y a pas de baguette magique qui puisse vous donner confiance en vous mais il existe des mesures concrètes que vous pouvez prendre au fil du temps pour améliorer votre confiance au volant. Continuez la lecture de notre article pour découvrir toutes nos astuces pour prendre confiance au volant.

Conduisez régulièrement

Pour vraiment incarner la confiance au volant, vous devez investir du temps et des efforts pour vous mettre au volant. Enregistrez ces heures ! La phrase cliché « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » est vraiment vraie. Faites-vous accompagner par un conducteur expérimenté. Demandez à un conducteur expérimenté (avec lequel vous êtes à l’aise) de vous accompagner lors de vos essais. C’est l’occasion pour vous d’écouter ses suggestions et pour lui de vous soutenir dans vos bonnes habitudes de conduite. Une fois que vous aurez acquis une bonne maîtrise du maniement de base de votre véhicule, il vous sera plus facile de devenir plus confiant et plus à l’aise au volant. La clé de la confiance au volant est la pratique.

Jeune conducteur

Conduisez par tous les temps

L’une des compétences les plus importantes qu’un conducteur puisse avoir est la capacité d’analyser l’environnement de conduite. Il n’y a que deux types d’environnements de conduite que nous pouvons rencontrer : idéal et défavorable. Si vous cherchez à conduire avec plus de confiance, vous devez vous préparer à toutes les conditions météorologiques, même celles qui ne sont pas idéales. N’oubliez pas d’analyser votre espace, votre traction et votre visibilité. Familiarisez-vous avec autant d’environnements que possible afin de pouvoir conduire à tout moment. Continuez à vous entraîner, posez des questions, procédez étape par étape et veillez à ce que votre environnement favorise le calme. Réduisez votre nervosité en écoutant certaines de vos chansons préférées pendant que vous conduisez.

Conduisez sur plusieurs types de terrains

Les collines, les chemins de terre, les autoroutes, les rues étroites, les rues animées et les parkings sont autant de terrains sur lesquels vous devriez être à l’aise et avoir confiance en vous. Commencez petit à petit et classez-les dans l’ordre où vous vous sentez, du plus confiant au moins confiant. Attaquez-vous d’abord aux terrains les plus faciles, puis passez à la conquête des topographies plus difficiles au fur et à mesure. Ne soyez pas non plus trop dur envers vous-même. Chaque conducteur a fait des erreurs à un moment ou à un autre de sa vie, mais la clé est de ne pas s’attarder sur ses erreurs. Évaluez ce qui n’a pas fonctionné et élaborez un plan pour résoudre le problème si vous vous retrouvez dans une situation similaire.

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances et devenir un conducteur plus proactif, seule l’expérience pourra vous aider. Veillez également à souscrire une assurance automobile adaptée, encore plus lorsque vous êtes jeune conducteur : cette dernière vous est absolument indispensable. Pour vous accompagner dans cette démarche, les conseillers de Macif, une compagnie d’assurance, pourront vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.