Accueil / Immobilier, achat et location / Les freelances sont-ils obligés de choisir la colocation ?
freelance

Les freelances sont-ils obligés de choisir la colocation ?

Encore appelé auto-entrepreneur, le freelance est un travailleur indépendant qui gère seul une activité. Il n’est ni employé ni employeur. Le titre de freelance lui permet de prendre ses propres orientations et de saisir les opportunités dans l’indépendance totale. Il jouit de nombreux avantages comme le choix de son organisation de travail sans aucune contrainte. Cependant, le travail en freelance présente quelques exigences comme la vie en colocation. Le freelance est-il obligé de vivre en colocation ?

Difficulté à prouver un salaire fixe

La preuve de salaire fixe est une pièce indispensable pour la demande de logement. En effet, tout propriétaire exige de son locataire la preuve de la solvabilité du montant de loyer. Le locataire se doit donc de prouver la pérennité de son entreprise. En d’autres termes, il doit montrer sa capacité à gagner un revenu mensuel supérieur à trois fois les frais mensuels de son loyer. Pour cela, il lui faut présenter une fiche de paie de salaire mensuel. Malheureusement, qu’il soit freelance informatique ou coach sportif à son compte, il ne perçoit pas de salaire fixe à la fin du mois comme un salarié.

Ainsi, prouver sa capacité à gérer les frais de son logement n’est pas évident. Cependant, il peut chercher à réaliser des missions sur de longues périodes lui garantissant ainsi la possibilité de se faire un versement de salaire mensuel sur son compte courant personnel comme tout salarié normal.

Difficulté à décrocher un garant

Le garant est toute personne physique ou morale disposant d’un revenu suffisant et qui se porte caution d’un locataire. Il a pour principal rôle de payer le loyer du locataire lorsque ce dernier n’est plus en mesure de le faire. Pour plus de sécurité, la majorité des propriétaires préfèrent que le garant soit une entreprise ou une association. En effet, rien ne garantit le fait que la personne physique soit en mesure de respecter son contrat à tant, contrairement aux entreprises.

Ce qui devient un problème pour l’autoentrepreneur puisqu’il n’est salarié d’aucune entreprise. S’il se mettait en colocation avec une autre personne comme un salarié par exemple, il n’aurait pas besoin de faire face à tous ces problèmes.

les freelances

Difficulté à fournir un dossier locatif solide

Le dossier locatif est la pièce principale à présenter pour la demande d’un logement. Il permet au loueur de faire connaissance avec son locataire et comprend une pièce d’identité, un justificatif professionnel, un justificatif de domicile, un justificatif de ressources et bien d’autres. En tant que freelance, fournir une carte d’identité ne représente aucun problème, mais un justificatif professionnel et un justificatif de ressources n’est pas toujours accessible.

En effet, le justificatif de situation professionnelle prend en compte le contrat de travail et une copie de la carte professionnelle. Le justificatif de ressources quant à lui doit contenir les bulletins de salaire ou versement d’indemnités. Ce qu’un freelance ne procède pas, étant donné qu’il ne travaille qu’à son propre compte ! Ce qui veut dire tout simplement que présenter un dossier locatif consistant est presque impossible pour le travailleur autonome.

La colocation n’est pas toujours la seule alternative

Face aux difficultés de prouver un revenu régulier, de présenter un garant ou de fournir un dossier locatif en bonne et due forme, il porte à croire que la colocation est la seule possibilité pour le freelance. S’aventurer dans la recherche d’un logement personnel est une perte de temps. Il est vrai que la colocation est un bon mode de logement puisqu’il permet par exemple aux locataires de se porter garant les uns aux autres.

Cependant, faire du bon travail nécessite parfois l’intimité totale, la tranquillité et la concentration surtout pour un travailleur dans le domaine du web. Ce qui est presque impossible quand on est en colocation. Et vivre seul en tant que freelance n’est plus impossible aujourd’hui, bien qu’il soit difficile.

En effet, il existe des spécialistes capables d’effectuer la recherche d’un logement à la place de ce dernier, d’assurer la défense de son dossier locatif auprès de l’agence immobilière et arriver ainsi à lui trouver un logement. Par ailleurs, le freelance peut souscrire à une garantie lui permettant ainsi de rassurer son propriétaire ou le responsable immobilier.

En somme, la colocation est le moyen facile pour un freelance de se trouver un logement puisqu’il lui épargne les différentes procédures et exigences qui lui incombent. Toutefois, s’il désire nécessairement avoir son propre logement et profiter d’un grand confort de travail, il lui faudra s’orienter vers des agences capables de lui en trouver un. Cela s’avère être une rude tâche, mais pas impossible. La preuve, il existe plusieurs freelances dans le monde qui bénéficie d’un logement à leurs propres frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *