Accueil / Santé, médecine et paramédical / Week-end de thalassothérapie en Bretagne

Week-end de thalassothérapie en Bretagne

N’avez-vous jamais éprouvé une grande lassitude ? Une fatigue tant physique que morale ? Moi, cela m’est déjà arrivé, comme la plupart des Français. Alors j’ai décidé, avec ma tendre moitié, d’aller tester une remise en forme en centre de thalasso dans le Morbihan. Après tout, ce genre de cure est devenu très populaire, alors pourquoi pas ? Depuis mon plus jeune âge, mes parents m’ont tant vanté les mérites de l’air marin ainsi que de l’eau salée. C’était une des raisons de nos vacances estivales : se requinquer. La thalassothérapie étant basée sur les bienfaits du milieu marin, il y avait fort à parier de l’efficacité de ce séjour. Et après tout, même les sportifs de haut niveau, ces machines bien huilées, y font appel régulièrement, preuve que cela marche, non ?

Mais pourquoi le Morbihan ?

Et pourquoi pas après tout ? Certes, on entend souvent parler de destinations réputées plus ensoleillées. Mais saviez-vous que la thalassothérapie a vu le jour sous les embruns bretons ? C’est l’ancien triple vainqueur breton de la grande boucle, Louison Bobet, qui a ouvert le premier centre. Et puis pour moi, qui suis féru des épopées arthuriennes, c’était une occasion de me rapprocher de la célèbre Brocéliande. Durant mon séjour, j’aurais bien pu croiser Merlin l’enchanteur, qui y est enfermé. Sans compter que les alignements de Carnac m’ont toujours attiré. Autant de bonnes raisons quoi.

Résultat des courses ?

Vous entendrez beaucoup parler des bienfaits inhérents à la thalassothérapie. Mais ce fut également une bonne occasion de passer un très agréable moment en couple. Pour le reste, je dois dire que le séjour fut trop court. Beaucoup trop. J’y serais bien resté une bonne semaine. Les effets furent pourtant bénéfiques. Et j’ai pu récupérer pas mal d’énergie. Une bonne expérience, donc, à refaire, mais sur une durée plus longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *