Accueil / Animal et élevage, nature et agriculture / Comment nourrir les bovins afin d’assurer leur bonne santé ?
nourrir les bovins

Comment nourrir les bovins afin d’assurer leur bonne santé ?

Afin d’assurer la bonne santé des bovins, il est essentiel de leur fournir une alimentation cent pour cent végétale. Il est important que chaque jour ils puissent manger la quantité nécessaire d’aliments afin de répondre au mieux à leurs besoins. Sous forme de rations, celles-ci varient en fonction de l’âge, du poids, de l’espèce et du type de production principal.

L’alimentation des bœufs et des génisses de race à viande

En matière d’alimentation des bovins de race à viande, les plus jeunes ayant une croissance lente doivent donc être engraissés jusqu’à l’âge de 3 ans. Ils passent environ huit mois en pâturages avec leur mère afin de se nourrir de lait et d’herbe. Au printemps, en été et en automne, ils ne se nourrissent donc que d’herbe avant d’être nourris en bâtiment durant l’hiver avec du foin, ou tout autre fourrage conservé, sans oublier un apport conséquent en céréales et en tourteaux. Il faut donc leur fournir une alimentation toujours végétale et qui réponde à leurs besoins journaliers pour obtenir une viande de qualité.

santé bovins

L’alimentation des jeunes bovins et des taurillons

La plupart des jeunes bovins exploités dans notre pays sont alimentés avec des rations à base de maïs et de fourrage. Ces aliments très énergétiques sont riches en glucides mais très pauvres en protéines. C’est pour cela qu’ils sont complétés par des matières azotées sous forme de céréales, mais également par du tourteau d’oléagineux (comme le tourteau de soja). En fonction des disponibilités régionales, l’alimentation peut variée. Enfin, dans certains cas, les jeunes bovins de race laitière peuvent passer du temps en pâturage entre 6 mois et 1 an. Une fois rentrés à l’étable, ils sont nourris avec l’alimentation décrite précédemment jusqu’à leur abattage.

L’alimentation des vaches laitières et allaitantes

L’alimentation des vaches laitières se compose de trois périodes bien distinctes :

  • La période d’élevage qui prend fin au premier vêlage et dont l’alimentation est la même que les génisses de race à viande
  • La période de production laitière durant laquelle l’alimentation doit être plus abondante et surtout plus concentrée en énergie avec les 3/4 des ration constituées de fourrages (comme du maïs et de l’herbe en priorité) et le dernier quart composé de végétaux riches en protéines et de céréales
  • La période de finition pour préparer la vache à son abattement avec une alimentation très énergétique à base d’un tiers de céréales et de végétaux très riches en protéines

Concernant les vaches allaitantes, les périodes sont sensiblement les mêmes, à l’exception de la période de production car la vache doit porter et allaiter son veau. Aussi, son apport énergétique doit être moins important et son alimentation doit être basée sur les mêmes fourrages que ceux des vaches laitières. Bien souvent, durant cette périodes, les vaches allaitantes passe jusqu’à 80% de leur temps en pâturage et se nourrissent d’herbe. Mais il est possible de compléter cette alimentation avec des compléments céréaliers et protéiques de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *