Accueil / Education, formation et emploi / Uberisation du travail : Qu’apporte cette façon de travailler ?
App uber

Uberisation du travail : Qu’apporte cette façon de travailler ?

Issue du nom de l’entreprise américaine Uber, l’ubérisation du travail désigne tout projet (entreprise ou institution) remettant en cause le fonctionnement de l’entreprise traditionnelle, grâce aux nouvelles technologies. De nombreux domaines sont impactés, notamment les activités comme le ménage, le travail en ligne, ou encore la livraison de repas à domicile.

Permettant de travailler à son rythme, sans lourdeurs et contraintes organisationnelles et aussi pour beaucoup d’autres raisons, l’ubérisation du travail attire de plus en plus de personnes. Pourtant, cette nouvelle façon de travailler n’est pas sans contraintes. Dans la suite, vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur l’ubérisation du travail, ses avantages, ainsi que ses limites.

L’ubérisation de travail : une nouvelle manière de travailler

Ce qui séduit et pousse tant de personnes à se lancer dans le monde de l’ubérisation du travail c’est surtout l’indépendance, la possibilité d’être leur propre patron, de s’organiser comme bon leur semble et de travailler où ils le souhaitent.

Dans un monde en plein changement, pour beaucoup de personnes ajouter une activité professionnelle supplémentaire est une façon de monter en compétence, de s’assurer de pouvoir faire face à des changements de fonctionnement dans leur travail principal. En somme de miser sur leur propre compétence acquise eux-mêmes, sans formation et formalité supplémentaire.

Vous êtes votre propre patron

Grâce à l’ubérisation du travail, vous n’êtes plus le salarié d’une entreprise, mais plutôt un prestataire de service à part entière. En gros, vous êtes votre propre patron et l’entreprise est votre partenaire, et ne peut en aucun cas vous imposer un certain nombre de conditions, contrairement aux salariés.

Vous travaillez à votre rythme

Comme vous êtes votre propre patron, vous pouvez vous organiser comme bon vous semble. De plus, avec l’ubérisation du travail, vous êtes payé à la tâche (vous n’êtes payé que pour ce que vous travaillez), ce qui vous permet de travailler à votre rythme, quand et comme vous voulez.

Vous travaillez où vous voulez

Avec cette nouvelle façon de travailler, vous n’êtes plus obligé de vous rendre tous les jours au même endroit, au bureau. Si vous êtes par exemple coursier à vélo comme expliqué sur la référence sur le sujet, vous pouvez choisir les quartiers, les zones dans lesquelles vous voulez travailler. Si vous travaillez en ligne, vous pouvez décider de travailler chez vous, dans un café, une bibliothèque, bref, où vous le souhaitez.

Vous pouvez monter en compétence rapidement

Travailler dans ce genre de format est avant tout être travailleur indépendant, ce qui vous oblige à réaliser de nouvelles tâches et surtout à apprendre pas vous-même à les réaliser. Comptabilité, gestion, recherche d’informations pour travailler efficacement, tant de domaine qu’un travail classique ne vous oblige pas à apprendre et à maitriser.

Ce point-là est très souvent sous-estimé, il faut rappeler que l’adaptabilité est la plus grande force d’un salarié.

Travail bureau

Pourtant, cette façon de travailler n’est pas sans risques

Malgré tous les points positifs de l’ubérisation du travail mis en avant, la réalité est toute autre : vous êtes payé à la tâche, vous subissez une baisse de socialisation et surtout, vous ne jouissez pas des nombreux avantages dont disposent les salariés classiques.

Vous êtes payé à la tâche

Ce mode de rémunération vous offre, certes, une certaine flexibilité dans vos horaires de travail, mais vous contraint aussi à cumuler des temps partiels pour pouvoir gagner plus d’argent. Du coup, vous pouvez vous retrouver obligé de travailler à des heures irrégulières et même les weekends, pour pouvoir joindre les deux bouts.

Vous subissez une baisse de socialisation

Étant donné que vous êtes une entreprise individuelle et que vous pouvez travailler où et quand bon vous semble, vous êtes aussi contraint de travailler tout seul. Du coup, comme vous n’avez pas de collègue, vos interactions sociales se retrouvent très limitées.

Vous ne jouissez pas des mêmes avantages qu’un salarié

Contrairement aux salariés standards, en tant qu’acteur de l’ubérisation du travail, vous n’avez pas droit aux multiples avantages sociaux. En effet, vous n’êtes pas toujours couvert socialement et surtout, vous n’avez pas droit aux congés (ou du moins payés), puisque vous êtes payé à la tâche, et que vous devez absolument travailler pour gagner de l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *