Accueil / Travaux, aménagement et bricolage / Quels sont les avantages de la chape fluide ?
chape fluide

Quels sont les avantages de la chape fluide ?

La chape fluide est une couche de mortier mise en œuvre sur la structure portante des sols à l’intérieur des bâtiments neufs ou en rénovation. L’installation de cette dernière dans les logements collectifs, individuels ou non résidentiels s’accompagne de plusieurs avantages. Vous envisagez de faire quelques travaux sur vos planchers ? Cet article vous présente les différents types de chapes fluides à utiliser, mais aussi les bienfaits qu’offre la pose de ces équipements.

Les différents types de chapes fluides

La chape fluide est disponible sur le marché sous deux variétés majeures. Il s’agit notamment des chapes fluides anhydrite et des chapes fluides en ciment. Chacune d’elles présente plusieurs avantages. Dans la pratique, elles toutes peuvent participer à la mise à niveau du sol et à l’amélioration de l’isolation thermique ou acoustique.

La chape fluide anhydrite et ses avantages

La chape fluide anhydrite est spécialement obtenue à base de sulfate de calcium. C’est l’une des premières variétés qui furent développées et accessibles sur le marché à la fin des années 80. Forte d’une quasi-absence de retrait, cet équipement permet la mise en œuvre de chapes de grandes superficies sans joints de fractionnement. Cette particularité confère aux espaces traités un résultat esthétique qui tape à l’œil.

Elle améliore aussi la résistance et favorise la durabilité de ce matériau. Ce dernier bénéficie également d’une excellente conductivité thermique. C’est d’ailleurs ce qui participe à l’optimisation de la performance des planchers chauffants. Contrairement aux chapes ciment, la chape fluide anhydrite ne nécessite pas la pulvérisation d’un produit de cure. Cet avantage permet un gain de temps précieux pour le chapiste.

Cependant, l’un des principaux inconvénients de cet équipement réside dans sa durée de séchage. En effet, cette dernière est assez longue. Il faut attendre en moyenne deux semaines. De plus, la plupart des chapes anhydrite sont compatibles avec les planchers chauffants électriques. Puisqu’elles sont essentiellement composées de matériaux recyclés, elles sont aussi écologiques.

La chape fluide ciment et ses avantages

La chape fluide ciment contrairement à celle en sulfate de calcium est apparue dans les années 2000. C’est l’une des variétés les plus récentes. Elle fait partie des équipements les plus prisés pour sa courte durée de séchage.

Cet avantage est lié au fait qu’il est possible de mettre en place un revêtement de sol à partir de 4 % d’humidité résiduelle. Elle est donc la meilleure alternative pour finir tôt les travaux sur le chantier. Au fil du temps, la chape ciment a évolué et est devenue un peu plus résistante et moins sensible à la fissure.

Les modèles peu durables sont toujours accessibles sur le marché. Pour les rendre plus solides, la pulvérisation d’un produit de cure est nécessaire. Cette opération permet de freiner l’évaporation de l’eau présente dans le mortier afin de retarder son retrait ou sa dissociation. Le recours à l’expertise d’un chapiste agréé est indispensable pour la réussite de l’installation.

Comment choisir une chape fluide ?

Le choix de la chape fluide doit être fait par rapport au type d’ouvrage. Si la surface à traiter est grande et que le délai de livraison du chantier est long, optez pour les chapes en anhydrite. Dans le cas contraire, celles en ciment sont les plus appropriées. La nature du revêtement et l’usage auquel est destiné l’équipement sont aussi non négligeables.

Par exemple pour une isolation thermique, il vous faudra acquérir une chape fluide plancher chauffant. Le prix est également un facteur essentiel. Ce dernier peut varier selon la qualité et le modèle de l’accessoire que vous recherchez. Prévoyez au moins 30 euros pour le m2.

Faut-il solliciter un professionnel pour la réalisation de la chape ?

La mise en œuvre d’une chape fluide nécessite impérativement les compétences d’un chapiste agréé. Cela s’avère indispensable puisque ce dernier est le garant d’une application réussie. Pour optimiser le résultat, l’expert vous donnera des conseils avant, pendant et après son intervention. De plus, il proposera un devis clair, précis et bien détaillé pour toutes les prestations à effectuer.

Vous bénéficierez également d’une bonne entraide entre les autres artisans sur le chantier, ce qui fera avancer les travaux. Ainsi, l’ouvrage sera livré dans les délais. Si vous avez besoin d’un chapiste, vous pouvez faire quelques recherches en ligne. Consultez les plateformes sécurisées proposant des annuaires regroupant des spécialistes agréés. Pour le choix, l’idéal est d’opter pour un professionnel proche de chez vous.

Comment couler une chape fluide ?

Le coulage d’une chape fluide se fait en trois étapes.

Préparation du chantier

Le chapiste doit procéder avant tout à la préparation du chantier. Lorsqu’il s’agit d’une rénovation, cette opération consiste à vérifier la structure portante du bâtiment. Ainsi, le professionnel déterminera s’il faut réaliser une chape fluide sur dalle béton. La pose de bandes périphériques et le ravoirage devront également être faits.

La mise en œuvre de la chape

L’artisan effectuera ensuite la mise en œuvre de la chape. Cette étape se résume à la livraison du mortier de scellement, à la vérification de sa fluidité et au pompage. Le passage croisé de la barre de répartition et la pulvérisation d’un produit de cure si nécessaire sont aussi des détails à prendre en compte.

Les travaux de finitions et le revêtement

Enfin, le chapiste doit réaliser les travaux de finitions. Il s’agit principalement de la protection de la chape contre le soleil ou des courants d’air et de l’aération des pièces traitées. Pour finir, le revêtement est nécessaire, mais avant, il faudra s’assurer que la chape est sèche.

Les chapes fluides sont compatibles avec de nombreux revêtements de sol. Toutefois, pour la chape fluide anhydrite, lorsque l’humidité résiduelle est inférieure à 1 %, l’idéal est d’opter pour un revêtement perméable. Il s’agit des carrelages, des joncs de mer, etc. En dessous de 0,5 %, les revêtements imperméables comme le parquet ou la peinture de sol sont appropriés.

Retenez donc que les chapes fluides (anhydrite ou ciment) présentent plusieurs avantages. Bien avant l’achat, il vous reviendra de faire un choix en fonction de certains critères comme les dimensions de la surface à traiter. La réalisation nécessite aussi l’intervention d’un professionnel. Assurez-vous que ce dernier est agréé et qu’il propose les meilleures prestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *