Accueil / Banque, finance, épargne et fiscalité / Comment choisir une assurance-vie sécurisée et rentable ?

Comment choisir une assurance-vie sécurisée et rentable ?

Pour les Français, l’assurance-vie est le meilleur investissement pour préparer sa retraite, pour simplifier sa succession, pour faire fructifier son épargne, pour constituer un patrimoine ou encore pour diversifier ses placements dans quelque chose de sécurisé et surtout rentable.

En effet, actuellement, il s’agit de l’une des solutions d’épargne les plus rentables, et son succès est dû à ses plusieurs avantages. Toutefois, afin de profiter pleinement de tous les avantages de l’assurance-vie, il convient de bien choisir son contrat.

Tout de suite, découvrez les critères à considérer pour un investissement à succès en assurance-vie.

Une rentabilité assurée avec les fonds en euros des assurances-vie

La plupart des fonds en euros en assurance-vie sont composés à 85 % d’obligations publiques ou privées, à 10 % d’immobilier et à 5 % d’actions. C’est une excellente combinaison pour un investissement à long terme et pour moins de risques. Certes, le taux de rémunération est assez bas, mais l’argent placé sur ce fonds ne perd pas sa valeur.

Le mieux est donc de choisir une assurance-vie avec des fonds en euros. Mais ne vous contentez pas de considérer uniquement le rendement l’année passée, comparez les rendements sur 3 ans ( Vous trouverez des tableaux comparatifs de rendement sur des sites comme celui-ci ). En faisant cela, vous éviterez les contrats avec des rendements gonflés une année pour séduire les investisseurs l’année suivante. Gardez en tête qu’une petite différence de rendement tous les ans représente une importante somme. Concrètement, pour 10 000 euros investis, 0,20 % de rendement en plus fait 350 euros après 10 ans.

Plus de diversités dans l’assurance-vie avec les unités de compte

Supports d’investissement financier, les unités de comptes sont les parts ou les actions de valeurs immobilières ou mobilières. Vous trouverez 2 contrats : les contrats en unités de compte ou les contrats multi supports (unités de compte et fonds en euros). À l’inverse des fonds en euros, la valeur des unités de compte est influencée par l’évolution du marché financier. Ainsi, l’assureur ne peut pas garantir la valeur en euros de l’investissement, mais seulement le nombre d’unités de compte. Il est donc possible que vous obteniez à la fin du contrat une somme inférieure au placement versé au début. Il y a des milliers d’unités de compte avec divers risques ainsi que des secteurs d’activité et des zones géographiques variés. Vous pourrez établir des stratégies de placement pour choisir celles qui vous correspondent.

Les frais de gestion de l’assurance, sur versements et d’arbitrage

Lorsque vous ferez le choix de votre contrat d’assurance-vie, prenez en compte tous les frais :

  • gestion,
  • versement,
  • arbitrage.

Les frais de gestion annuels sont soustraits du capital placé ainsi, ils diminuent le rendement de ce dernier. C’est en moyenne 0,6 % pour les fonds en euros et 0.9 % pour les unités de compte.

Les frais sur versements ou frais d’entrée sont prélevés à chaque nouveau versement. C’est entre 3 à 5 % du montant, et c’est négociable à la signature du contrat. Les contrats établis par Internet n’imposent aucun frais sur versements. Le mieux est de préférer les contrats proposant un minimum de frais sur versements, voire sans et des frais de gestion abordables.

Les frais d’arbitrage sont pris quand vous changez d’unités ou de supports de compte. Il faut les payer au moment de vendre un fonds ou d’acheter un autre. C’est entre 0.25 et 1 % du capital. Privilégiez une assurance-vie proposant plusieurs arbitrages gratuits par an, et comparez les frais réels des arbitrages supplémentaires.

Bon à savoir

Quand il s’agit d’assurance-vie, la règle est de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Vous pourrez ouvrir autant de contrats assurance-vie que vous voulez alors, profitez pour diversifier, pour limiter les risques et pour jouer sur la concurrence. Pour une diversification optimale, approchez un conseiller financier libéral, il aura plus d’intérêt à suivre la progression de votre contrat. Sachez également que les contrats les plus souscrits ne sont pas toujours les plus rentables. À l’inverse des autres produits d’épargne comme le Livret A, le placement investi dans un contrat assurance-vie n’est pas toujours garanti. Il y a toujours un risque de ne pas retrouver le montant placé. Aussi, notez que le meilleur contrat d’assurance-vie n’existe pas. Il faut trouver le meilleur pour vous, le contrat qui convient à votre projet à vous. Aussi, avant toute démarche, déterminez vos objectifs pour connaître les fonds adaptés à votre placement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *