Accueil / Travaux, aménagement et bricolage / Isoler des combles : le guide pratique
isolation combles amenages

Isoler des combles : le guide pratique

Votre logement est une passoire thermique ? Votre toiture et vos combles pourraient être responsables de ponts thermiques et courants d’air pendant l’hiver, et représenter jusqu’à 30 % des déperditions de chaleur de votre maison ou appartement. Pourquoi ne pas isoler vos combles ? Économiques et rentables, des travaux d’isolation des combles vous permettent de réduire vos factures d’énergie. Isolation des combles : voici votre guide pratique.

Comment isoler des combles aménagés ?

Les combles aménagés désignent des combles habitables pouvant faire l’objet de travaux de transformation (pièce à vivre, chambre, bureau, salle de bain, etc.). Les combles aménagés respectent un cahier des charges précis. Votre toit doit notamment répondre à deux critères : une pente de 30° minimum et une hauteur sous plafond de 1,8 m. La charpente retroussée, doit elle être facile d’accès, sans poutres obturant le passage.

Pour isoler des combles aménagés, les professionnels du bâtiment préconisent une isolation sous les rampants de la toiture, dite isolation par l’intérieur. Si la toiture est endommagée, optez pour une isolation thermique par l’extérieur. Ces travaux sont en l’occurrence plus complexes et requièrent l’intervention d’un couvreur et spécialiste de l’isolation des toitures.

Comment isoler des combles perdus ?

Les combles perdus désignent des combles non-aménageables. Des travaux d’aménagement sont impossibles par manque de hauteur libre (inférieure à 1,8 m) et de pente du toit (inférieure à 30°). Les poutres en bois croisées rendent de surcroît difficile l’accès aux combles.

L’isolation des combles perdus s’opère à même le plancher des combles, à l’aide de rouleaux et de panneaux isolants du matériau de votre choix. Pour les combles les plus complexes (aux poutres enchevêtrées), la méthode du soufflage est préconisée par de nombreux artisans du bâtiment.

Quel est le prix d’une isolation des combles ?

Le prix d’une isolation des combles est variable selon votre projet entrepris, adapté à votre logement. De manière générale, l’isolation des combles aménagés coûte plus cher que l’isolation des combles perdus. Pourquoi ? Les techniques utilisées et le matériel nécessaire, le coût de la main d’œuvre éventuelle, les finitions (recouvrement, peinture, carrelage) sont autant de postes de dépenses supplémentaires à prévoir pour des combles aménageables. Les prix peuvent ainsi varier du simple au triple.

Autre composante non-négligeable : la qualité du matériau choisi. Si la laine de verre est le matériau le plus utilisé, c’est aussi le moins cher sur le marché. Le chanvre est quant à lui deux fois plus cher, et le liège cinq fois plus coûteux que la laine de verre.

Le coût de revient est de 56 €/m² TTC en moyenne pour isoler des combles aménagés, soit environ 5 000 à 6 000 € de frais pour une maison de 100 m². Comptez en revanche 36 €/m² TTC en moyenne pour isoler des combles perdus, soit 3 000 € à 4 000 € de dépenses pour 100 m² de surface.

isolation combles perdus

Comment financer des travaux d’isolation des combles ?

Des travaux d’isolation peuvent présenter un coût important. Considérez néanmoins cette dépense comme un investissement sur le long terme. Un tel chantier peut réduire de 25 % le montant de votre facture énergétique, car un toit isolé est un toit protégé des ponts thermiques pendant l’hiver, offrant par ailleurs une protection contre la chaleur l’été. Moins de chauffage, moins de climatisation, et moins de consommation d’électricité : voilà tout l’intérêt d’un tel aménagement.

Pour encourager les travaux d’isolation des combles, l’État vous aide à financer votre projet d’isolation. Plusieurs dispositifs sont déployés à l’échelle nationale, et sont susceptibles de vous intéresser :

  • la TVA à 5,5 % pour les matériaux d’isolation (fourniture et pose) ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) auprès de votre banque ;
  • « Ma Prime Rénov’ », montant défini selon votre revenu fiscal de référence ;
  • le programme « Habiter mieux sérénité » de l’agence nationale de l’habitat (ANAH), adressé aux ménages aux revenus très modestes.

Quel est le meilleur isolant pour des combles ?

Vous souhaitez isoler vous-même les combles de votre logement, sans recourir à un professionnel du BTP ? Avis aux bricoleurs, n’oubliez pas d’étudier le marché des matériaux isolants avant de démarrer votre chantier. Voici donc trois critères à prendre en compte pour trouver le meilleur isolant :

  • la performance de l’isolant (conductivité, épaisseur, résistance thermique) ;
  • la nature des travaux (technique du soufflage, rouleaux, panneaux) et de l’ouvrage ;
  • le prix du matériau.

Pour isoler des combles perdus, une plus grande résistance thermique est généralement requise. La réglementation thermique (RT) prévoit à ce titre une résistance de 4,8 m.K/W pour des combles non-aménageables, et une résistance de 4,8 m.K/W pour des combles habitables.

Les artisans RGE recommandent la pose de rouleaux et le soufflage de fibres de bois, d’ouate de cellulose ou de laine minérale pour des combles perdus. Les professionnels utilisent davantage la laine de verre, la laine de roche, le papier ou le textile recyclé pour isoler des combles aménagés. Les panneaux rigides ou semi-rigides, fixés à l’aide de suspentes et chevrons, peuvent être eux composés de polyuréthane, polystyrène expansé, ou de chanvre par exemple.

Un doute, une question, besoin de conseils ? Un devis personnalisé, avec ou sans engagement, vous aidera à faire votre choix du meilleur isolant pour des combles.

À lire aussi : https://www.hellowatt.fr/isolation/isolation-des-combles/prix-isolation-combles

Un commentaire

  1. Merci pour ces conseils pour isoler le comble de ma maison. Bien à savoir que les combles perdus peuvent être isolé à l’aide de rouleaux et de panneaux isolants du matériau de mon choix. Il est pratique que je peux choisir le matériel librement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *