Accueil / Développement personnel, bien-être, coach / Savoir faire un don est fondamental pour être heureux dans sa vie !
faire un don

Savoir faire un don est fondamental pour être heureux dans sa vie !

Le bonheur est un état de quiétude profonde dont rêvent tous les Hommes. Malheureusement, amasser beaucoup de biens matériels et disposer d’une grande surface financière ne suffisent pas pour être heureux. Comme alternative, les psychosociologues recommandent plutôt de cultiver la libéralité. Ainsi, donner serait le secret pour véritablement s’épanouir. Mais, à qui faire des dons pour expérimenter ce bonheur tant espéré ?

Pourquoi faire un don ?

Le don traduit l’aptitude à offrir spontanément un bien matériel ou de l’argent à quelqu’un plus démuni que soi. Le donateur agit dans le dessein d’améliorer les conditions de vie du bénéficiaire. En réalité, cet engagement pour autrui se manifeste dans un élan de solidarité et de compassion. Vous pouvez par exemple faire un don pour soutenir la précarité d’une couche sociale donnée. Qu’est-ce qui peut bien motiver une telle action ?

Pauvreté galopante en France

À quoi sert-il de vivre heureux si les personnes autour de soi ne le sont pas aussi ? Car, dit-on, le bonheur n’est réel que s’il est partagé. De ce point de vue, faire un don est alors crucial pour mieux forger son propre bonheur.

Dans cette perspective, il est plus utile de faire un don pour les pauvres, par exemple. D’ailleurs, il y en a de plus en plus en France, en dépit du niveau de développement élevé du pays. En effet, l’Insee produit, chaque 4 ans, des statistiques sur le nombre de personnes dites pauvres, dans l’hexagone. Sont comptabilisés dans cette catégorie, les citoyens vivant avec des revenus annuels inférieurs à 1 063 €. Alors, selon les chiffres dévoilés en 2018, par l’institut, 9.3 millions de personnes remplissent cette condition. Par ailleurs, il est évident que la crise économique, engendrée par le Covid19, gonflera ces chiffres en 2021. À en croire les spécialistes de la question, le nombre de pauvres en France aurait actuellement franchi la barre des 12 millions de personnes.

Dégradation de la situation des enfants

L’une des nombreuses raisons de faire un don pour les pauvres réside dans la nécessité de soutenir l’enfance malheureuse. En réalité, la pauvreté des parents impacte directement la vie de leurs enfants. Car, dans ces conditions, ils sont incapables de subvenir aux besoins élémentaires de leur progéniture. Finalement, ces âmes innocentes sont abandonnées à elles-mêmes, végétant dans la misère totale. Rien d’étonnant alors, si l’observatoire national de la protection de l’enfant (ONPE) précise qu’environ 20 % des mineurs bénéficient des prestations de protection. Pour inverser cette tendance, les plus nantis peuvent, par exemple, participer régulièrement à la collecte pour enfants dans la précarité. Cette solution permet, dans une certaine mesure, de réduire la fracture sociale. Par conséquent, faire un don pour des pauvres est un moyen de se rendre utile à sa Nation. La satisfaction qui en découle est un bonheur inégalé.

Savoir faire un don

Faire un don peut profiter à soi-même

Pour être heureux, certains cherchent à se libérer des rancœurs qu’ils nourrissent envers des proches, depuis des années. La satisfaction issue de cette décision et le bonheur de pouvoir, en plus de faire un don aux pauvres, rendent définitivement heureux. D’ailleurs, pour faire des dons aux personnes en difficulté, il est plus judicieux de s’adresser à des organismes spécialisés, reconnus par l’État. Le donateur est ainsi rassuré de ce que ses ressources seront véritablement affectées aux plus démunis. En outre, pour encourager les Français à participer aux œuvres caritatives, les autorités ont prévu des mesures exceptionnelles.

Dons et réductions d’impôts

Les associations caritatives manquent bien souvent de moyens matériels et financiers pour leur bon fonctionnement. Toute personne généreuse peut alors s’engager à verser régulièrement, une partie de ses revenus à un orphelinat par exemple. Pour peu que cette organisation soit déclarée d’utilité publique, le donateur peut bénéficier d’une réduction d’impôt. Comment alors faire un don pour défiscaliser ?

Exonérations fiscales variées

De nombreux philanthropes profitent de cette disposition particulière prévue par l’État. Toutefois, avant de faire un don pour défiscaliser, il faudra vérifier le statut de l’association bénéficiaire. En effet, le don à un organisme d’aide aux personnes en difficulté ouvre droit à 75 % de réduction. Mais, il faudra que le montant soit inférieur ou égal à 1000 €. Au-delà, la réduction fiscale est rabaissée à 66 % du montant offert. Les donateurs des organismes d’intérêt général ont droit à un autre régime fiscal. Ils bénéficient aussi de 66 % de réduction fiscale, dans la limite des 20 % du revenu taxable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *