Accueil / Electricité, gaz et énergie renouvelable / Bâtiment tertiaire : comment optimiser l’utilisation des données énergétiques ?

Bâtiment tertiaire : comment optimiser l’utilisation des données énergétiques ?

L’optimisation de l’utilisation des données énergétiques est l’une des préoccupations majeures des gouvernements à travers le monde. En France, les bâtiments tertiaires ont une part de 45% dans la facture énergétique globale. En outre, les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter et sont à plus de 4,9 % produites dans le secteur du bâtiment. Au regard de cette réalité, les acteurs du secteur du bâtiment tertiaire sont incités à prendre des mesures pour améliorer l’efficacité et la performance des bâtiments tertiaires.

Performance énergétique : quels sont les axes sur lesquels les entreprises peuvent agir ?

Plusieurs actions peuvent être menées pour améliorer la performance énergétique des bâtiments tertiaires. Ces actions peuvent se faire à divers niveaux de l’entreprise et de diverses manières, telles que l’adoption de gestes écoresponsables en interne, la mise sur pied de systèmes de consommations limitées périodiques durant la nuit et le week-end, et enfin la gestion technique des bâtiments (GTB) et la mise en place de systèmes de programmation (détecteurs de présence, horloges).

Ces systèmes dits « intelligents » permettent aux bâtiments d’adapter leur consommation à leurs besoins réels. Pour mettre en œuvre ces diverses méthodes, les entreprises doivent faire appel à un expert et s’entourer de spécialistes dans de nombreux domaines. La législation leur impose de justifier les modulations sur la base de l’étude technique et énergétique faite par un professionnel compétent dans les domaines des travaux à réaliser.

Les solutions proposées par les bureaux d’études en performance énergétique

Des bureaux d’études spécialisés dans le conseil en performance énergétique comme Geo Energie & Services mettent à la disposition des entreprises du secteur tertiaire des services pour l’amélioration de leur consommation énergétique.

Le service de conseil en performance énergétique

Cette solution consiste en la mise en œuvre de certaines stratégies comme la réalisation de diagnostics énergétiques, l’accompagnement du maître d’ouvrage ou l’étude des problématiques particulières des maîtres d’ouvrage.

Ces professionnels proposent également l’étude de faisabilité avec solution, l’analyse des dysfonctionnements d’installation technique ainsi que l’analyse des surconsommations et la recherche de solutions techniques. À ces activités s’ajoutent l’audit des contrats existants et de la conformité des prestations réalisées et l’appui dans la conduite du contrat relatif aux plans techniques, énergétiques, financiers et juridiques.

performance énergétique bâtiment tertiaire

L’ingénierie technique

À ce niveau, les bureaux d’études spécialisés dans le conseil en performance énergétique proposent des services de maîtrise d’œuvre. Parmi les travaux effectués, il y a la conception de plans et schémas de principe, la rédaction de cahiers de charge, ainsi que le suivi d’exécution et des réunions de chantiers.

Des diagnostics techniques et des programmations sont aussi effectués. Les bureaux font également ici des préconisations et des chiffrages des Techniques tout Corps d’État (TCE) et proposent leurs services pour la rédaction d’un plan architectural et technique fonctionnel et performant. Ils offrent aussi de l’assistance en ce qui concerne la passation des contrats de maîtrise d’œuvre, ainsi que de l’assistance au cours des phases de conception.

Le suivi énergétique

Pour le suivi énergétique, des systèmes de management de l’énergie sont proposés. Ils permettent de faire l’audit d’écart à la norme et l’audit organisationnel. Dans ce cadre, les bureaux font également la formation du personnel à la compréhension de la norme, des systèmes de management de l’énergie, ainsi qu’au suivi efficace de la performance énergétique dans un organisme.

Un logiciel de suivi énergétique mis à disposition par certains bureaux d’étude permet de faire un suivi des consommations multisites, multifluides et multipérimètres. L’utilisation de cet outil permet aussi le suivi des données de facturation énergétique et l’importation automatique de données de télérelevé. Cela permet par ailleurs d’effectuer le contrôle des performances, le suivi des objectifs et la gestion énergétique du patrimoine.

Le logiciel de suivi énergétique est adapté au suivi de la performance énergétique, particulièrement dans un système de management de l’énergie respectant la norme ISO 50 001 et le décret tertiaire.

Le suivi global de la performance

Ici, les bureaux réalisent les diagnostics multifluides (eau, électricité, gaz, fioul…). Ils mettent aussi en place un programme pluriannuel d’amélioration du plan de comptage. À ces activités s’ajoutent la mise en place d’infrastructure comptage doté de télérelevé et de facteurs d’influence : données de production, éclairement naturel, météo…

Une mise en place de tableaux de bord, de graphiques de suivi, d’indicateurs de performance énergétique et d’alarmes est aussi effectuée dans le cadre du suivi global de la performance. Il est également possible de bénéficier d’un accompagnement à l’analyse des résultats et à l’exécution d’actions correctives.

performance énergétique consommation bâtiment tertiaire

Pourquoi optimiser l’utilisation des données énergétiques d’un bâtiment tertiaire ?

Il est nécessaire d’améliorer l’utilisation des données énergétiques dans le secteur du bâtiment tertiaire pour de nombreuses raisons.

L’optimisation permet de limiter les impacts sur l’environnement

L’optimisation de la demande énergétique est désormais un enjeu capital pour la planète. Les ressources fossiles sont au bord de l’épuisement et la menace du changement climatique devient de plus en plus récurrente.

Un mètre carré de bâtiment tertiaire construit représente 1,5 t de gaz à effet de serre (GES) émise sur toute sa durée d’existence. Selon l’Agence Internationale de l’Énergie, les émissions de CO2 devraient augmenter de 43% d’ici à 2030. Ces rejets de GES avaient déjà augmenté de 80% au niveau mondial entre 1970 et 2010. Si les choses continuent ainsi, les conséquences du réchauffement climatique seront graves.

Plusieurs espèces de végétations et d’animaux risquent de disparaître. Les niveaux marins pourraient plus encore augmenter. La désertification et les maladies vont accroître de plus belle. Pour ces raisons, il est nécessaire de mettre sur pied des plans d’action importants pour la réduction de l’impact environnemental des bâtiments tertiaires.

L’optimisation de ces données procure une réputation positive à l’entreprise

L’amélioration de l’utilisation des données énergétiques permet aux entreprises de bénéficier d’une bonne réputation auprès de leurs collaborateurs internes et externes. Ceci s’explique par le fait que l’opinion publique attache de plus en plus de valeur à l’engagement des entreprises en faveur de la sauvegarde de l’environnement. C’est en effet le cas de 90% des Français.

Par ailleurs, 82% des Français pensent également que la défaillance d’une entreprise par rapport aux normes RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ternit son image auprès d’eux. Ainsi, une telle situation pourrait affecter éventuellement leurs achats. A contrario, le fait d’être face à une entreprise qui inscrit ses activités quotidiennes dans une démarche écoresponsable les inciterait davantage à lui faire confiance et à acheter ses produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *