Accueil / Décoration, meubles et luminaires / Comment aménager sa chambre pour favoriser un sommeil réparateur ?
sommeil réparateur

Comment aménager sa chambre pour favoriser un sommeil réparateur ?

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir : il est donc essentiel que ce temps soit le plus agréable et le plus régénérateur possible. Pour ce faire, il existe plusieurs astuces qui permettent d’aménager sa chambre au mieux afin de profiter d’un sommeil réparateur optimal. Mais cet agencement n’est pas le même s’il s’agit d’une pièce d’adulte ou d’enfant : pour ceux qui cherchent à aménager la chambre de leur bébé, rendez-vous ici.

S’équiper d’un matelas de qualité, action essentielle pour bien aménager sa chambre

Une fois le lit positionné correctement, il est temps de choisir le matelas qui nous correspond au mieux. En effet, chacun a des sensations différentes quant à la lingerie de la chambre : certains se sentent plus à l’aise sur une couche ultra-souple, d’autres préfèrent celles plus fermes … Ce qui est certain, c’est que dormir sur un matelas sur lequel on se sent bien procure de nombreux avantages : réduire le stress, diminuer les petits ennuis physiques …

Certaines enseignes, comme Emma, proposent un large panorama de produits différents qui englobent tout un faisceau de besoins variés, où chacun peut se retrouver. Parmi une sélection de matelas chez Emma, on trouvera des articles intégralement fabriqués en Europe, conçus pour durer longtemps et pour offrir une expérience de sommeil idéale. Une attention particulière est d’ailleurs versée à l’adaptation au dormeur, qui permet de réduire les maux physiques. Car un bon matelas n’est pas défini que par les avantages qu’il apporte, mais aussi par les inconvénients qu’il évite !

Choisir des couleurs adaptées pour les murs

La première étape pour aménager sa chambre et créer un espace qui favorise un sommeil réparateur, c’est de revêtir ses murs de teintes à l’influence relaxante. En effet, les couleurs ont un réel impact sur le cerveau : par exemple, là où le bleu privilégie la décontraction et la créativité, le rouge exacerbe les émotions et stimule l’énergie. C’est d’ailleurs pourquoi cette dernière doit toujours être évitée dans les chambres, tout comme les autres couleurs « agressives » à l’instar de l’orange ou des nuances flashy.

Au contraire, il est préférable de choisir des tonalités claires, qui ont plus tendance à favoriser la détente, comme le beige, le bleu clair ou le gris. Cependant, si c’est vital pour la décoration de la pièce, on pourra choisir un mur pour y projeter une nuance plus foncée (marron, vert foncé …). L’idéal étant de sélectionner la paroi où se situe la tête de lit : non seulement la couleur n’influence pas le sommeil (car elle ne sera pas vue), mais en plus elle participe à la structuration de la pièce en appuyant la position du lit.

sommeil

Placer son lit de manière réfléchie

Étape trop souvent négligée dans l’aménagement d’une chambre, le positionnement du lit est pourtant crucial. L’objectif de cette phase est de permettre de se sentir ancré dans la pièce, de ne pas y « flotter » – un sentiment loin d’aider à sombrer dans le sommeil. Ainsi, il est recommandé de suivre les conseils suivants :

  • La tête de lit doit être installée contre un mur : les parois structurent la chambre, s’appuyer dessus permet d’être arrimé dans la pièce, en quelque sorte de s’y sentir « enraciné ».
  • Il faut éviter de placer le lit sous une fenêtre ou à proximité immédiate d’une porte : les baies sont ce qui ouvre une pièce vers l’extérieur, elles contredisent la fermeté des murs ; elles restreignent donc le sentiment de stabilité de l’environnement dont le cerveau a besoin pour être apaisé.
  • De la même manière, il ne faut pas installer le lit dans une position diagonale, qui rompt avec l’orthogonalité de la pièce – et qui ampute donc la sensation de sécurité et de solidité qui va avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *