Accueil / Obsèques, décès et enterrement / Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance obsèques
contrat obsèques

Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance obsèques

Il est généralement recommandé aux personnes âgées de souscrire une assurance obsèques auprès des compagnies d’assurance. À travers une telle démarche, les seniors sont en mesure de prendre les dispositions nécessaires pour l’organisation de leurs obsèques, pendant qu’ils sont encore en vie. Cela dit, pour beaucoup, il demeure une certaine incompréhension vis-à-vis de ce souhait, pourtant légitime, de faciliter l’organisation des obsèques à leurs proches. Cette incompréhension est sans doute liée à une non-maîtrise des subtilités d’une telle assurance. Nous avons donc décortiqué le contrat d’assurance obsèques afin de clarifier tous les points qui en font un contrat déterminant pour la quiétude des seniors et de leurs proches.

L’assurance obsèques, qu’est-ce que c’est ?

Bien souvent, l’évocation du nom de cette assurance effraie de prime abord. Pourtant, il s’agit d’un contrat de prévoyance comme un autre, qui offre des garanties au souscripteur. Dans l’ensemble, il permet de prévoir le financement et/ou l’organisation des obsèques de celui-ci. En ce sens, il se décline selon le cas en deux contrats : un contrat en capital et un contrat en prestation. Le contrat en capital permet de financier les obsèques et le contrat en prestation permet d’une part de les financer et d’autre part de les organiser.

Parlant du coût d’une telle assurance, ce dernier est variable, car dépendant de plusieurs facteurs. Au nombre de ceux-ci, nous pouvons mentionner la moyenne des frais d’obsèques fixés par les pompes funèbres au moment de la souscription, l’organisation souhaitée par le souscripteur (si applicable), son âge, les garanties qui sont incluses dans le contrat, etc. Pour fixer un prix qui favorise un tant soit peu le futur assuré, la compagnie doit être bien renseignée, prévoir certaines éventualités et tenir compte de toutes les particularités. Dans tous les cas, pour que vous puissiez obtenir un prix juste, vous gagneriez à demander un devis dans un premier. Ainsi, si par exemple vous demandez un devis sur Top-Obseques.fr, vous êtes sûr de recevoir un document bien établi, comportant des estimations justes et toutes les mentions nécessaires. Vous pourrez ainsi juger si le tarif vous convient ou pas.

contrat assurance obsèques

Qu’est-ce que le contrat en capital ?

Il permet au souscripteur de se constituer un capital qui sera versé, après son décès, à un bénéficiaire ; ce dernier peut être un proche ou une entreprise de pompes funèbres. Le capital servira à l’organisation des obsèques. Selon les dispositions de cette forme de contrat, le bénéficiaire est libre de choisir le type de prestation funéraire et les conditions dans lesquelles la prestation se déroulera. La législation l’oblige à utiliser le capital ainsi acquis pour financer effectivement les funérailles du souscripteur. Toutefois, s’il arrive que le montant réuni soit supérieur aux dépenses engendrées, le bénéficiaire est autorisé à conserver la différence à son profit. Cela dit, c’est généralement la situation inverse qui se présente. Lors de l’organisation des obsèques, il est très fréquent de constater que le capital constitué par le défunt n’est pas suffisant. Il revient donc à la compagnie de prévoir ces éventualités, ainsi qu’une solution à mettre en œuvre avec le souscripteur au moment de la constitution du contrat.

Qu’est-ce que le contrat en prestation ?

C’est le contrat le moins souscrit. Il confie à la compagnie d’assurance non seulement la responsabilité de conserver les cotisations, mais aussi celle de communiquer les volontés du souscripteur à la société de pompes funèbres choisie par lui, en ce qui concerne l’organisation des obsèques. Bien entendu, c’est cette société qui reçoit d’office le capital prévu pour les obsèques après le décès. Ainsi, deux contrats sont cumulés ici. Celui d’assurance-vie et celui de prestation d’obsèques. Aucun autre bénéficiaire que la société ne peut réclamer le capital, car il s’agit des volontés du défunt lui-même. Dans le devis établi par la compagnie d’assurance, ce sont les frais d’obsèques facturés par cette société qui sont inscrits. Ledit devis doit préciser les services qui sont pris en compte par la société et ceux qui ne le sont pas. Avant son décès, l’assuré peut à tout moment procéder au changement de certaines clauses, notamment celles relatives aux conditions de déroulement des obsèques (le type de sépulture, la nature des funérailles, le prestataire, etc.).

Quand souscrire une assurance obsèques ?

Il est possible de souscrire une assurance obsèques dès l’âge de 18 ans. Mais après 65 ans, certaines compagnies refusent les inscriptions. La durée des cotisations peut être prédéfinie ou peut s’étendre jusqu’au décès du souscripteur. Le contrat est renouvelé chaque année de façon tacite jusqu’à la fin de la durée applicable. Les cotisations sont mensuelles, trimestrielles, annuelles, etc., selon les dispositions du contrat. Ainsi, vous pouvez souscrire l’assurance obsèques quand vous voulez. Sachez tout de même que plus tôt vous vous y prenez, plus facilement le capital nécessaire sera atteint. Une souscription démarrée tôt permet donc d’éviter les problèmes d’insuffisance.

Toutefois, le moment idéal pour souscrire une assurance obsèques est souvent défini par plusieurs situations. Le moment choisi serait plus ou moins tardif selon que le souscripteur soit marié, parent (le nombre d’enfants peut aussi entrer en ligne de compte), salarié, indépendant, etc. Les connaissances que le particulier a sur ce contrat peuvent aussi entrer en ligne de compte. Un souscripteur dont les parents ont souscrit assez rapidement, et qui a pu voir les avantages d’un tel processus, sera par exemple plus susceptible de souscrire l’assurance dès son jeune âge. Ainsi, il existe de multiples conditions qui peuvent influer sur le moment auquel une personne décide de préparer ses obsèques futures au moyen d’une assurance.

assurance obsèques

Quel est le coût moyen d’une assurance obsèques ?

Comme nous l’avons exposé plus haut, le coût des cotisations dépend de plusieurs critères. Le point le plus important se situe au niveau des frais facturés par les sociétés spécialisées, au moment de la souscription. En moyenne, on investit 4 000 € dans ses obsèques. En fonction de cette somme et surtout en fonction de l’âge du souscripteur et de son état de santé, le montant des cotisations et leur fréquence (annuelles, trimestrielles, semestrielles, etc.) pourront alors être définis. Le montant total à cotiser est généralement de 1000 € au moins, mais il peut être inférieur à cette somme selon la compagnie. Par ailleurs, il existe des souscripteurs qui investissent énormément dans leurs obsèques, pouvant aller jusqu’à cotiser plus de 20 000 €. De tels souscripteurs devront naturellement commencer à cotiser tôt, ou ils devront payer des cotisations périodiques élevées. Quoi qu’il en soit, c’est la compagnie qui, selon les spécificités des demandes de son client et selon certains facteurs extérieurs, détermine le montant des cotisations.

Quels sont les avantages d’une assurance obsèques ?

L’avantage le plus important qu’il y a à tirer d’une telle démarche est le fait de pouvoir décharger ses proches de la responsabilité de débourser la somme nécessaire à ses obsèques. Ensuite, l’assurance obsèques permet également au souscripteur d’avoir des obsèques dignes, à la hauteur de ses attentes. Car au moment du décès, pour des raisons de manque de fonds, ses proches peuvent se trouver dans l’incapacité de lui offrir les au revoir qu’il mérite.

D’un autre côté, l’assurance peut inclure certaines garanties comme le rapatriement du corps, l’assistance administrative, le transport de la famille au lieu d’inhumation, etc. Toutes ces garanties facilitent considérablement les démarches et diverses opérations qui s’imposent après le décès. Pour finir, l’assurance décès est aussi un moyen de laisser un certain capital (héritage) à un proche. En effet, si la somme est conséquente et qu’un bénéficiaire est désigné, il conservera la propriété du capital restant après avoir effectué toutes les démarches propres aux obsèques. Et ce reliquat pourra être utile à ses finances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *